Affaire SwissLeaks: La Tunisie ouvre une enquête pour blanchiment d’argent

Le parquet tunisien a déclaré l’ouverture d’une enquête pour blanchiment d’argent après les révélations de l’affaire SwissLeaks. Plusieurs proches de l’ancien régime et des hommes d’affaires ont ouvert des comptes en Suisse révèle cet affaire délicate qui a exposé les tunisiens ayant des comptes chez HSBC Private Bank.

L’affaire SwissLeaks concerne 256 clients En Tunisie qui ont caché de grosses sommes d’argent en Suisse pour leur éviter de payer des impôts. La liste des 256 clients tunisiens détenant un total de 679 comptes a été établie.

swissleaks-hsbc-millionnaire-2015

152 noms de personnes physiques et 32 noms de sociétés offshore ont été identifiés par les autorités françaises. La loi tunisienne interdit, sauf exception, aux Tunisiens ne résidant pas à l’étranger d’avoir des comptes hors de la Tunisie.

Parmi ces clients figure Belhassen Trabelsi, frère de Leila Trabelsi, l’épouse du dictateur déchu Zine El Abidine Ben Ali. S’y trouvent aussi l’avocat d’affaires et ex-candidat à la présidentielle Samir Abdelli ainsi que l’homme d’affaires Tarek Bouchamaoui.

Tekiano avec AFP

Lire aussi :

Les comptes des millionnaires tunisiens, marocains et algériens à la HSBC

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer