La JICA souffle ses 40 bougies en Tunisie!

Le Bureau de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en Tunisie a fêté son 40ème anniversaire le 18 février au Regency Tunis Hôtel. Cet événement  a accueilli de nombreuses personnalités tunisiennes et étrangères, ainsi que plusieurs médias. Une occasion pour les responsables, de revenir sur les principales aides et contributions du Japon au profit du développement économique et social en Tunisie.

JICA02

On pouvait entre autres remarquer la présence de Juichi Takahara, ambassadeur du Japon, Atsushi Asano, Représentant résident de la JICA, Rachid Ben Dali, président-directeur général de la STEG, et du représentant du ministre des Affaires étrangères.

Une coopération qui date de 1975

En sa qualité d’agence d’exécution de l’Aide publique au développement (APD) du Japon, la JICA a démarré son programme de coopération en Tunisie depuis 1975. Jusqu’à cette année, la JICA a envoyé 578 experts japonais et a accueilli 1.278 stagiaires tunisiens dans le cadre de coopération technique.

Pour la coopération financière depuis 1976, la JICA a octroyé 41 prêts d’APD représentant un montant global d’environ 305 milliards de yens japonais (environ 5 milliards de dinars).

L’Agence Japonaise de Coopération met l’accent sur le développement industriel et la réduction des disparités régionales en Tunisie. Elle œuvre pour le renforcement de l’innovation industrielle, par le soutien à la formation des ressources humaines et par l’aménagement des infrastructures socio-économiques.

La JICA a envoyé environ 500 volontaires japonais en Tunisie depuis 1975, qui travaillaient et vivaient avec le peuple tunisien, notamment dans les domaines de la formation professionnelle et de la jeunesse afin de faciliter les activités de la coopération internationale sur le terrain.

«Le Japon n’épargnera aucun effort pour aider la Tunisie nouvelle »

La JICA a clairement défini sa position en Tunisie pour les années à venir en considérant l’année 2015 comme l’aube d’une Nouvelle Tunisie. A ce propos, le représentant résident du bureau de la JICA en Tunisie déclare : «La Nouvelle Tunisie démarrera en 2015. La JICA envisage de soutenir les efforts et l’engagement des tunisiens pour le développement du pays », tout en poursuivant: «En profitant de cette occasion, je voudrais féliciter tout le peuple tunisien pour la réussite du processus démocratique. Nous allons continuer nos efforts avec nos homologues tunisiens afin de contribuer au développement soutenable et durable en Tunisie».

De son côté, Juichi Takahara, ambassadeur du Japon en Tunisie, souligne que depuis ses débuts en 1975, la JICA n’a cessé d’étoffer sa collaboration et de diversifier ses activités en Tunisie, et ce en introduisant une variété de programmes tel que des prêts, des dons remboursables et ma coopération technique.

« C’est grâce à l’appui des autorités tunisiennes que le Japon et la Tunisie sont arrivés à ce niveau abondant de partenariat. Fort conscient du fait que la Tunisie est un pays modéré, une société ouverte qui exprime la diversité presque hissée au rang de pays modèles d’adaptation, le Japon soutient depuis toujours le développement de la Tunisie en mettant l’accent, notamment, sur l’infrastructure économique et la formation des ressources humaines. L’objectif est de créer un environnement propice aux investissements et améliorer les conditions de vie de la population» estime l’Ambassadeur du Japon».

Il conclut en ces termes : «… Le Japon est conscient que la Tunisie fait face aux défis existants tels que le chômage et la disparité régionale et ne cesse d’affronter des difficultés. Dans ce contexte, le Japon n’épargnera aucun effort pour aider la Tunisie nouvelle».

S.B.N

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer