Mehdi Jomaa est l’invité de Columbia Unviersity aux Etats-Unis

Sur invitation de Mr. Lee Bollinger, président de Columbia University (New York), Mr. Mehdi Jomaa a donné mardi 24 février 2015 une conférence dans le cadre du Forum Mondial des Leaders. Cette conférence, intitulée : « Leadership en Tunisie, la start-up de démocratie », a été suivie par plus de 200 personnes qui ont bradé un froid glacial (-16 degrés) pour se rendre à cet évènement.

mehdi-jomaa-columbia-university-usa

Au début de sa conférence, Mr. Jomaa a passé en revue l’expérience tunisienne de transition démocratique en insistant sur les facteurs clé de sa réussite, notamment l’approche inclusive des différents acteurs politiques et de la société civile.

Il a également fait état des défis que la Tunisie doit relever afin de consolider sa démocratie naissante, en soulignant l’importance des réformes économiques et sociales ainsi que la dimension sécuritaire. Mr Jomaa a conclu sa conférence en faisant un appel à la communauté internationale à soutenir massivement la Tunisie dans son expérience démocratique, au vu de son impact sur la stabilité de la région et sa contribution à la paix dans le monde.

La conférence a été suivie par un débat, modéré par le président de Columbia University, auquel ont pris part des doyens, d’éminents professeurs et chercheurs, ainsi que de nombreux étudiants.

Il est à noter que le Forum Mondial des Leaders de Columbia University a reçu dans le passé de nombreux chefs d’état ou de gouvernement dont les présidents Bill Clinton, Vladimir Putin, Nicolas Sarkozy et Ban Kimoon.

Lors de sa visite à Columbia University, Mr. Mehdi Jomaa a eu un entretien en tête-à-tête avec le président de Columbia University au cours duquel il a encouragé à renforcer la coopération entre la Tunisie et cette prestigieuse université, en particulier dans le domaine de la recherche scientifique et l’échange d’étudiants et d’enseignants.

Mr. Mehdi Jomaa a aussi présidé une table ronde en présence de professeurs, de doctorants et d’étudiants au cours de laquelle il a répondu à diverses questions relatives à la transition démocratique en Tunisie et à la situation politique et sécuritaire qui prévaut dans la région. Par ailleurs, il a visité le centre de recherche en sciences inter-disciplinaires et le laboratoire de recherche en nanotechnologies.

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer