18 cas d’agressions contre des journalistes enregistrés par le CTLP

Le Centre de Tunis pour la liberté de la presse (CTLP) a recensé 18 agressions commises, au cours du mois de février 2015, contre des journalistes et autres employés du secteur de la presse.

ctlp-liberte-presse

Vingt-quatre personnes en ont fait les frais selon cette ONG qui a, aussi, signalé des cas d’obstruction du travail, de restrictions, de détérioration ou confiscation de matériel et deux cas de poursuites judiciaires.

Les agents de l’ordre viennent en tête de la liste des agresseurs de journalistes avec 11 cas, suivis du ministère public avec 2 cas, mais il y a, aussi, parmi les agresseurs des citoyens, des responsables sportifs, un parti politique, les supporters d’un club sportif et des inconnus, d’après le rapport mensuel du centre dont l’agence TAP a reçu une copie.

Les villes où se produisent ces agressions sont principalement Tunis et Kasserine, avec 5 cas chacune.

Viennent ensuite Kairouan (2 cas), puis Hammamet, Sidi Bouzid, Médenine et Kairouan (1 cas chacune). Dans ses recommandations, le centre a demandé au parquet de procéder au classement sans suite des plaintes pour diffamation contre des médias, en application du décret- loi 115 organisant la presse écrite

Lire aussi :

Le SNJT dénonce l’agression de deux journalistes à Kasserine

Tunisie : 90 journalistes agressés en avril 2014

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News   Non classé






  • Envoyer