“Comte de la porte” de Tahar Bekri à la Journée internationale de la francophonie à Paris

À l’occasion de la Journée internationale de la francophonie, contes populaires de la francophonie par des artistes d’Arménie, du Burkina Faso, du Canada, de Grèce, de Lituanie, de la République dominicaine, de Tunisie, de l’Uruguay et du Vietnam, un hommage sera rendu, en sa présence, à l’auteur-compositeur-interprète Guy Béart, le 23 mars à Paris.

tahar-bekri-poete

Au programme de cette manifestation :

– “Les gâteaux du Têt”, conte vietnamien, par la conteuse Isabelle Genlis, accompagnée à la cithare traditionnelle par la musicienne Ho Thuy Trang ;
– “La ceinture perlée”, conte québécois, par la comédienne-conteuse québécoise Nathalie Krajcik Belanger ;
– “Prince en léthargie”, conte grec, par la conteuse grecque Magda Kossidas-Schneider, accompagnée au santour par la musicienne Ourania Lampropoulou ;
– “La chemise d‘un homme heureux”, conte lituanien par le metteur en scène lituanien Vytas Kraujelis et sa troupe de théâtre ;
– “Le Mardi gras”, conte arménien par la metteuse en scène arménienne Anna Matshkalyan et sa troupe de théâtre ;
– “Le chien qui voulait être un être humain”, conte uruguayen de Tito Monterosso, par l’écrivain Mario Benedetti ;
– “Yennega”, conte burkinabais, par la comédienne-conteuse Roukiata Ouedraogo ;
– “La tache indélébile”, conte dominicain de Juan Bosch, par la comédienne-marionnettiste Oleka Fernandez.
– “Comte de la porte”, conte tunisien, par le conteur tunisien Tahar Bekri, qui sera parmi les invités des 9 pays.

Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages en arabe et en français, et dont la poésie est traduite dans plusieurs langues. “Son œuvre est marquée par l’exil et l’errance évoquant des traversées de temps et d’espaces continuellement réinventés.

Tekiano avec Tap

 

Print Friendly

Plus :  Actu   Kult   TopNews






  • Envoyer