Tunisie : L’agresseur du cameraman de la télévision nationale arrêté

Le ministère de l’intérieur annonce dans un communiqué rendu public mardi, que la personne qui a agressé physiquement Naceur Letaief, le cameraman de l’unité de production télévisée de la chaine nationale à Monastir, le 6 mars dernier lors de la conférence de presse du président de l’Etoile Sportive du Sahel, a été arrêtée mardi matin par les agents de la police judiciaire de Sousse.

m-interieur-communique

Le suspect a été arrêté après qu’un piège lui a été tendu, a reconnu ses méfaits, précise le communiqué, ajoutant qu’il a été admis en garde en vue pour être traduit devant la justice.

Naceur Letaief, rappelle-t-on, avait déclaré aux médias, en marge du sit-in organisé mardi à Monastir par la section du centre et du sahel du syndicat des journalistes tunisiens (SNJT), pour protester contre les agressions envers les journalistes, que la personne qui l’avait agressée physiquement, a été identifiée mardi au siège du district de la sureté nationale de Sousse, ajoutant que l’affaire est entre les mains de la justice.

Une équipe de la Tél2vision Tunisienne, composée du journaliste Mohamed Ali Bouzgarou (Al Watanya) et du caméraman de l’unité de production télévisée de Monastir, Naceur Letaief, qui s’était déplacée vendredi soir, pour couvrir la conférence de presse du président de l’Etoile Sportive du Sahel, a été agressée physiquement par un groupe de personnes présentes sur les lieux. Le cameraman, Naceur Ben Letaief, a été grièvement blessé et a dû être transporté d’urgence à l’hôpital où il a reçu 14 points de suture au niveau des lèvres.

Lire aussi :

18 cas d’agressions contre des journalistes enregistrés par le CTLP

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer