Tunisie : Un mandat de dépôt à l’encontre de Moez Ben Gharbia et Wassim Hrissi (Migalou)

Le ministère public a émis, ce vendredi, un mandat de dépôt à l’encontre du journaliste et producteur télé Moez Ben Gharbia et de l’humoriste et imitateur Wassim Hrissi, surnommé “Migalou”.

wassim-moez-ben-gharbia

Les deux prévenus ont été déférés devant la chambre correctionnelle du Tribunal de première instance de Tunis pour offense contre le chef de l’Etat, escroquerie, usage de faux noms ou de fausses qualités dans des appels au public et complicité, au sens des articles 32, 67, 159 et 291 du Code pénal, a précisé le porte-parole officiel du parquet, Sofiène Selliti, dans une déclaration à l’agence TAP, sans en dire davantage sur les motifs du placement en garde à vue.

Dans des déclarations de presse, rappelle-t-on, le journaliste Mongi Khadhraoui avait prêté à l’homme d’affaires Hamadi Touil, qui est en fuite et sous le coup d’un mandat d’amener international, d’être entré en contact avec le journaliste Moez Ben Gharbia pour lui demander d’intercéder en sa faveur auprès du Président de la République Béji Caid Essebsi.

L’humoriste de la station de radio privée Mosaïque FM “Migalou” se serait chargé d’imiter le timbre de voix du Président de la République et d’appeler au téléphone l’homme d’affaires fugitif, avec la complicité de Moez Ben Gharbia, pour laisser croire à une conversation entre le chef de l’Etat et Hamadi Touil.

C’est ce dernier qui serait à l’origine de la plainte déposée auprès du ministère public, d’après le journaliste Mongi Khadhraoui. L’instruction ne fait que commencer pour faire la lumière sur cette affaire.

Le Tribunal de première instance de Tunis, a fixé le procès au 25 mars 2015.

Lire aussi :
Médias : Taoufik Ben Brik poursuivi en justice par le SNJT

Print Friendly

Plus :  Actu   Medias   Ness   News






  • Envoyer