Tunisie : Signature d’un accord-cadre relatif à la lutte contre l’abandon scolaire précoce en zones rurales

Un accord-cadre relatif à la lutte contre le phénomène de l’abandon scolaire précoce surtout des jeunes filles rurales a été signé, mercredi au palais du gouvernement à la Kasbah.

pourcentage-iilitrisme-education-tunisie

Le document a été signé par le ministère de la femme, de la famille et de l’enfance, le ministère de l’intérieur, le ministère de l’éducation, le ministère du transport, le ministère de la culture et de la sauvegarde du patrimoine et l’association “Al-Madaniya” (Civilité).

Cet accord vise à tracer les contours du partenariat entre les parties signataires pour la réalisation d’un projet national intégré visant à lutter contre l’abandon scolaire précoce surtout des jeunes filles rurales, a précisé, à cette occasion, la ministre de la femme, de la famille et de l’enfance, Samira Maraii.

Elle a fait savoir que la phase pilote du projet démarrera, dans un premier temps, dans les régions de Kairouan et Jendouba, où le taux d’abandon scolaire s’élève à 25%, pour s’étendre ensuite aux autres régions. Les domaines de coopération entre les partenaires du projet concernent le transport scolaire en zone rurale, la création de cantines scolaires et l’aménagement d’espaces multidisciplinaires de révision, d’animation culturelle et d’accueil des élèves pendant les heures creuses.

L’accord comporte aussi le renforcement des compétences des enseignants et du cadre administratif aux niveaux de l’écoute, de l’accompagnement, de la prévention de la violence et des actions de sensibilisation des élèves et des parents.

Le document prévoit, en outre, le lancement de projets économiques au profit des familles d’élèves démunis dans le cadre de l’économie sociale solidaire.

Marai a souligné que le démarrage de ce projet fait suite aux “résultats positifs” de l’expérience pilote lancée, à l’initiative du ministère dans le collège “Kheireddine Bacha” dans la délégation de Majel Belabbes (gouvernorat de Kasserine) qui consistait à garantir aux élèves de cet établissement, un transport scolaire gratuit et à créer des cantines scolaires ainsi que des espaces multidisciplinaires pour accueillir les élèves pendant les heures creuses.

Un comité de pilotage, composé de représentants des différentes parties signataires, se chargera du suivi de la mise en oeuvre de l’accord-cadre, de l’évaluation des activités réalisées et de l’élaboration d’un rapport au terme de chaque trimestre.

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News






Une réflexion au sujet de « Tunisie : Signature d’un accord-cadre relatif à la lutte contre l’abandon scolaire précoce en zones rurales »

  1. les 5 millions de dinars offerts par le syndicat de l’enseignement secondaire aux familles des martyrs et que l’ensemble des sydicats du ministere de l’intérieur n’en veut pas pourraient aider le ministère de l’enseignement à ameliorer les classes et les sanitaires dans ces établissements ou bien les offrir à l’association des étudiants de HEC qui veulent aider les jeunes filles du monde rura qui quittent leur scolarité par pudeur parce qu’elles sont en manque de serviettes hygiéniques leur association veulent créer des emplois pour confectionner des servittes hygiéniques qu’ils offriront à ces petites filles

  • Envoyer