Tunisie : Les priorités du ministère de la Culture

Latifa Lakhdar, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, a présenté les priorités de son ministère pour les cent premiers jours du gouvernement Essid:

m-culture-tunisie

  • Des points de renseignement et d’indication couvriront tous les aéroports, les gares de trains et les ports en plus de l’organisation d’une journée porte ouverte à Tunis avec les agences de voyages internationales afin de jeter la lumière sur le riche patrimoine civilisationnel du musée du Bardo.
  • Il y aura également des décisions concernant l’ouverture d’espaces commerciaux destinés aux artisans, notamment aux musées du Bardo et à Sousse, en plus d’une étude sur la création de circuits touristiques et culturels sur le patrimoine matériel et immatériel dans les régions de Djerba, Mahdia et Kairouan.
  • Le renforcement de la sécurité et de la surveillance des sites archéologiques figurent aussi parmi les mesures prévues dans l’objectif de préserver ce patrimoine et le protéger contre les éventuelles attaques, a encore ajouté la ministre.
  • Les travaux de la première tranche du projet de réalisation de la Cité de la culture, arrêtés depuis novembre 2011, seront repris au deuxième trimestre de 2017, a annoncé, mercredi, Latifa Lakhdar, ministre de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine
  • Les créateurs et hommes de culture souscrits à la Caisse de la sécurité nationale verront leurs pensions augmenter au terme de négociations qui devront être entamées avec le ministère des Affaires sociales et celui des Finances.
  • Révision de la loi relative aux conditions d’intervention du Fonds d’encouragement à la création littéraire et artistique afin de couvrir le déficit structurel du système de sécurité sociale destiné aux artistes et créateurs.
  • Conclure un accord avec l’Hôpital militaire afin de permettre aux créateurs d’y être admis pour les soins de santé.
  • Les prêts allouées aux créateurs devront connaître une augmentation de 80 dinars à 130 dinars, en plus de la révision de la structure juridique relative à l’attribution de la carte professionnelle pour les différents types d’artistes.
  • Un plan de sauvetage du patrimoine artistique du ministère, estimé à 120 mille œuvres, qui seront déplacées dans un espace répondant aux standards internationaux régissant les musées d’art contemporain, a encore mentionné la ministre.
  • Un plan de restauration d’un coût de 2 millions de dinars, concernant 70 institutions culturelles en mauvais état.Création de six centres pilotes d’animation culturelle dans les régions afin d’en faire des pôles de rayonnement et d’attraction culturelle.

 

Tekiano avec TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   Kult   News






  • Envoyer