Tunisie : Les 4èmes Journées Abdelwaheb Jamli du théâtre libre du 23 au 27 avril 2015

Plusieurs pièces de théâtre figurent au menu de la quatrième édition “des journées Abdelwaheb Jamli du théâtre libre”, prévues du 23 au 27 avril courant sur la scène du 4ème Art dont le programme a été présenté, mardi, à Tunis, au cours d’une conférence de presse.

piece-borj-loussif

A l’ouverture de ces journées, Chekra Rameh Sleh Msaddak et Sihem Msaddak interpréteront la pièce «Borj Loussif», texte et mise en scène de Chedli Arfaoui.

Il s’agit d’une adaptation de la pièce «La chatte sur un toit brûlant » (Cat on a hot Tin Roof) de Tennessee Williams créée à Broadway en 1955. La clôture se fera par un spectacle musical «Accordéon» avec l’ensemble Zouhair Gouja.

Chedli Arfaoui, également président de l’association Journées du théâtre libre, initiatrice de cette manifestation, estime que «ce festival créé au lendemain de la révolution de 2011 est venu assister le rythme esthétique et artistique des nouvelles œuvres de théâtre.»

«Ces créations traduisent une interaction avec l’ambiance générale du pays, ses contradictions et ses divisions ayant fait du théâtre un espace qui simule la réalité dans un style dramatique», a-t-il expliqué.

Quatre autres pièces figurent au programme, dont «K.O», avec les acteurs Jamila Chihi et Noemene Hamda et «Tunisie», mise en scène par Amine Ben Said.

On cite également, «Le poète comme boxeur», d’après l’œuvre du franco- algérien Kateb Yacine, mise en scène par Khereddine Lardjam et la pièce «Talon de Gazelle», un texte et une mise en scène de Ali Yahyaoui, qui sera interprétée par Latifa Gafsi.

Ce qui rassemble ces œuvres ce n’est ni un seul courant, ni un seul back-groud, insiste Arfaoui faisant savoir que «les réalisateurs sont issus du projet de la dislocation guidée et voulu de l’ère de la dictature.

Ils se sont réunis sous le slogan d’un théâtre libre de toute appartenance politique étroite et de tous les préjugés avec comme seul leitmotiv, la création comme caractéristique inséparable de l’action de théâtre portant en eux l’âme révolutionne de l’art”.

Ces journées sont un hommage à l’acteur et homme de théâtre, Abdelwaheb Jamli, décédé, en 2011 à l’âge de 43 ans, auteur de deux pièces, “Ahl Al Hawa” et “Sous le signe du dinosaure” outre des rôles pour le cinéma et la télévision.

 

 

Print Friendly

Plus :  Actu   Kult   News