Tunisie : La HAICA dénonce les fausses allégations contenues dans la lettre de démission de Rachida Ennaifer et Riadh Ferjani

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a dénoncé, lundi, les fausses allégations contenues dans la lettre de démission des deux membres de l’Instance, Rachida Ennaifer et Riadh Ferjani.

haica-instance-2015

Dans une déclaration, dont l’Agence TAP a eu copie, la HAICA se dit étonnée du timing de la décision de démission qui intervient au moment où l’Instance s’apprête à entamer le renouvellement partiel des membres de son conseil, conformément aux dispositions du décret-loi n°116.

Selon la même déclaration, l’Instance tient à préciser que l’ensemble de ses décisions ont été prises selon sa libre volonté et loin de toute forme de tiraillement politique ou de pression que ce soit intérieure ou extérieure. Loin de tout débat stérile, la HAICA va se conformer aux dispositions du décret-loi n°116, lit-on dans la même déclaration.

Rachida Enneifer et Riadh Ferjani ont annoncé, lundi, leur démission de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) pour protester contre les drives répétées de l’Instance et sa déviation des objectifs pour lesquels elle a été créée.

Selon les démissionnaires, l’octroi, en juillet 2014 et en avril 2015, de licences d’exploitation à des stations radios et chaînes de télévisions privées était une violation des constantes de la HAICA assignée à asseoir un paysage médiatique professionnel, pluriel et transparent ».

Il convient de rappeler que deux autres membres de la HAICA, Mohsen Riahi et Raja Chaouachi avait démissionné, en 2014, de cette instance.

Lire aussi :
Tunisie : Rachida Enneifar et Riadh Ferjani démissionnent de la Haica

Print Friendly

Plus :  Medias   Ness   News