Convention tripartite Total Tunisie-Musée du Louvre-Musée national du Bardo

Le mercredi 18 mars dernier, le musée du Bardo était la cible d’une attaque terroriste qui avait fait 23 victimes. Cet événement inédit dans l’histoire du pays avait eu lieu vers midi, heure de grande affluence des visiteurs étrangers en circuit dans la capitale.

La veille, la direction de Total Tunisie était sur les lieux pour signer une convention de mécénat tripartite avec le Musée du Louvre et le Musée du Bardo à travers l’Institut national du patrimoine tunisien.

bardolouvrebanner

Cet accord, qui porte sur la prise en charge de la réparation des trente statues exposées dans la salle de Carthage, marque le soutien de Total Tunisie à l’achèvement de sa restauration.

Malgré la tragédie, Total et ses partenaires ne se laissent pas abattre. Anne Laure Béatrix, directrice des relations extérieures du musée du  Louvre a affirmé que  ‘’les travaux d’aménagement avancent et qu’ils arriveront à leur terme dans les délais’’.

Pour les uns comme pour les autres, la promotion de la culture demeure une arme de choix pour venir à bout de l’obscurantisme et de la violence.

Un chantier école : le transfert des compétences

La signature de la convention-cadre signée en novembre 2009 entre l’INP et le musée du Louvre marque le démarrage de la première phase de rénovation de la salle de Carthage. Cette collaboration donne lieu à l’établissement de l’étude et du bilan sanitaire de la collection de sculptures du Musée National du Bardo. La coopération et la recherche scientifique entre les deux établissements sont également renforcées. Elles se traduisent par l’aménagement de réserves lapidaires ainsi que la formation du personnel tunisien par le biais du transfert de compétences tant au niveau de la gestion du musée que de la restauration d’œuvres d’art.

Tout le long des travaux, un véritable chantier-école a été initié par le musée du Louvre en collaboration avec le Musée national du Bardo durant l’année 2011.

bardo

A l’occasion de la première phase de la rénovation de la salle de Carthage, huit stagiaires, issus de la section ‘’sculpture’’ de l’École nationale des Beaux-arts de Tunis ont bénéficié d’une formation complète aux métiers de la pierre dispensée par des experts du Louvre.

Consécutivement à ce premier chantier-école de restauration des sculptures, le musée du Bardo a souhaité engager une seconde phase de restauration. 34 œuvres à restaurer avant l’été 2015 devrait être redéployées dans ses espaces rénovés achevant ainsi la transformation de la salle Carthage qui se trouve au cœur du palais du Bardo.

Contribution au rayonnement culturel du pays

Implantée de très longue date en Tunisie et soucieuse d’apporter son aide à la préservation d’un patrimoine des plus anciens et des plus riches d’Afrique, Total Tunisie s’est engagé à soutenir la seconde phase du programme de réaménagement.

L’entreprise a opté pour une contribution en nature en prenant en charge l’acquisition du matériel de restauration et une partie des coûts et frais inhérents aux missions de l’équipe dédiée du Louvre. Cette option d’un mécénat en nature offre une plus grande souplesse à la mise en œuvre de l’aménagement de la salle de Carthage.

louvre

Portée par la dimension internationale du Groupe, cette convention permet de faire découvrir et rayonner les cultures que la Tunisie a toujours su accueillir, et d’en partager la beauté et le sens avec de larges publics et en tout premier lieu, les enfants et les jeunes.

Cette convention permettra également d’œuvrer au développement de la coopération et au transfert des savoir-faire entre la France et la Tunisie.

Anne Laure Béatrix a insisté sur le rôle des mécènes dans la promotion du patrimoine et l’importance de leur soutien financier : ‘’Les mécènes sont les ambassadeurs, ils ont un rôle particulier à jouer vis-à-vis de la société. Je crois que c’est une réussite collective ’’.

Une démarche sociétale aux dimensions internationales

Convaincue que soutenir la culture et la partager avec le plus grand nombre est un facteur de cohésion sociale et d’éducation, Total Tunisie s’implique auprès des institutions culturelles pour soutenir leurs projets, notamment ceux destinés aux enfants et aux jeunes.

Cet engagement s’inspire de la démarche sociétale du Groupe Total et de sa dimension internationale.

Pour Mathieu Logeron, Directeur général de Total Tunisie. ‘’La culture est l’un des piliers majeurs pour Total Tunisie. C’est donc avec une grande fierté que nous sommes venus pour soutenir ce projet dans ses différentes facettes. Total étant un partenaire du Musée du Louvre, nous sommes fiers de la signature de cette convention tripartite’’-

En 2015, le programme Culture et Patrimoine de Total Tunisie poursuivra deux ambitions :

– Ouvrir la culture et éduquer les jeunes à l’art, en soutenant le développement de projets d’éducation artistique et culturelle ;

– Etre un appui à la création artistique, avec par exemple le soutien aux créations cinématographiques (Film Tunis Blues).

A ce propos, Total Tunisie apporte un soutien ferme à la 4ème édition des journées Al Kalimat, le Marathon des mots qui se déroulent à Tunis du 1er au 3 mai. Cette année la thématique choisie est ‘’Libre de créer’’. Pour réagir, pour résister, pour dire la solidarité avec les Tunisiens, cette année, écrivains, intellectuels, artistes de tous horizons sont invités à intervenir au musée du Bardo, lieu de l’attentat.

Cette manifestation est coproduite par l’association Toulouse le Marathon du livre, présidée par Olivier Poivre d’Arvor, et l’association Ness El Fen, dirigée par Syhem Belkhodja.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Art   Kult   TopNews






Une réflexion au sujet de « Convention tripartite Total Tunisie-Musée du Louvre-Musée national du Bardo »

  • Envoyer