Tunisie : Maintien de la grève des enseignants du primaire

Le syndicat général de l’enseignement de base, relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a annoncé, vendredi, le maintien de la grève prévue pour les 26, 27 et 28 mai 2015 en raison de la non satisfaction des revendications professionnelles des instituteurs.

greve-enseigants-di

Lors d’un point de presse tenu au siège de l’UGTT, Mastouri Gammoudi, secrétaire général du syndicat de l’enseignement de base, a précisé que ce mouvement de protestation sera suivi d’une grève administrative.

Le responsable syndical a tenu le gouvernement et à sa tête Habib Essid pour responsables de la crise actuelle. Il a, à cet égard, expliqué qu’à chaque fois, que les représentants des ministères concernés (éducation, affaires sociales et finances) et la partie syndicale arrivent à un accord, la présidence du gouvernement refuse de donner son aval.

Gammoudi a rappelé que les revendications des enseignants concernent, essentiellement, la mise en œuvre des accords conclus précédemment avec le gouvernement comme le statut, l’âge de la retraite, les promotions professionnelles ordinaires et la prime de travail en zone rurale dont les budgets sont fixés à l’avance ainsi que les promotions exceptionnelles.

Contactée par l’agence TAP, une source du ministère de l’éducation nous a expliqué que le département attend, pour le moment, la réponse de la présidence du gouvernement au sujet des revendications des enseignants, faisant part de son souhait de voir les deux parties aboutir à un accord dans les plus brefs délais afin d’éviter la grève et garantir le bon déroulement des examens de fin d’année.

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer