Jaou Tunis 2015 : “La culture à l’épreuve des conflits” au cœur du débat

Dans le cadre de la troisième édition de la manifestation artistique “Jaou 2015” (28-31 mai), un symposium sur “La culture à l’épreuve des conflits”, a été au cœur du débat organisé jeudi au Musée National du Bardo.

jaou-tunis-symposium-bardo-2015.

Le défi que la culture doit relever de nos jours est “une question internationale”, comme le souligne Anthony Downey, universitaire, auteur et éditeur. En effet, a-t-il expliqué, “la culture est atteinte physiquement et symboliquement”.

Partant d’un contexte contemporain, Alexandre Kazerouni, chercheur à l’Institut d’études politiques de Paris indique que l’aspect culturel trouve sa légitimité dans deux courants opposés :le nationalisme et le panarabisme. Et ce qui manque aujourd’hui, selon lui, “c’est que tous les points de vues qui ont immergé au 20ème siècle convergent dans un dialogue loin de la confrontation violente”.

A ce sujet, Sultan Al Qassimi, président de Barjeel Art Foundation, à Sharjah aux Emirats arabes Unis, estime que les tendances de l’art au 20ème siècle sont à la fois politiques et culturelles.

Les œuvres de tant d’artistes arabes “ont souvent été créées comme une réponse de l’artiste à une défaite politique” selon ses propos. A Bagdad, Damas, Beyrouth ou dans d’autres pays frappés par les conflits, la création artistique ne se dissocie pas de la réalité politique, a rapporté Qassimi en démontrant des exemples d’œuvres qui sont presque des documentaires”.

Toujours est-il que l’art demeure tributaire de la conjoncture? Prenant l’exemple de la Tunisie après la révolution de 2011, Al Qassimi croit en “un conflit entre Art et religion crée entre deux groupes diamétralement opposés”.

C’est cette caractéristique engendrée par les révolutions dans le Monde arabe que Ghazi Gherairi, juriste et universitaire tunisien, appelle «situations compliquées et conflictuelles entre conception artistique et conception idéologique”.

Evoquant l’enjeu politique dans des situations artistiques dans les pays post-révolutionnaires, Gherairi rappelle les actes de violence ciblant les espaces culturels (Cas du Palais Abdellia 2012) et les lieux de culte religieux et l’attaque terroriste contre le musée du Bardo le 18 mars 2015.

Pour Faire face à cette situation alarmante, il a estimé que le temps de discours est révolue”. “L’art a toujours été et demeure désormais un acte de résistance” a avancé Mohamed Aziza, chancelier de l’Académie Mondiale de la poésie de Vérone en Italie. L’analyse de ce poète repose sur des faits historiques à travers notamment les exemples d’Al Moutanabbi, Picasso ou Lorca.

Tekiano avec TAP

Lire aussi :

Jaou-Tunis 2015 : Qu’est ce qui se cache derrière cette 3ème édition ? (vidéo)

« Jaou-Tunis 2015» : L’évènement culturel d’un nouveau genre dans sa 3ème édition du 28 Au 31 mai
Jaou-Tunis 2015 : Lina Lazaar présente l’évènement culturel prévu du 28 au 31 mai (vidéo)

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Kult   TopNews






  • Envoyer