Tunisie : La HAICA épingle Ettounisya TV pour diffusion sans autorisation

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) a indiqué lundi qu’elle a décidé d’infliger une amende de 50 mille dinars à la chaîne de télévision Ettounisya pour diffusion sans autorisation.

attounissia-tv-haica

Ettounisya TV qui émet ses programmes sans autorisation a diffusé le 7 juin 2015 une émission sportive et un match et a procédé à leur rediffusion durant plusieurs jours, ajoute la HAICA dans un communiqué, précisant que la chaîne TV diffuse actuellement des sports publicitaires annonçant la diffusion d’une nouvelle grille de programmes.

La décision de la HAICA est prise conformément aux dispositions de l’article 31 du décret-loi 116/2011.

Print Friendly

Plus :  Medias   Ness   News






Une réflexion au sujet de « Tunisie : La HAICA épingle Ettounisya TV pour diffusion sans autorisation »

  1. Les feuilletons TV du Ramadan : le terrorisme culturel des hurlements chroniques et des cacophonies nerveuses

    (mise à jour de l’article déjà publié le samedi 2 mars 2013 sur le site http://lappel-republicain-tn.blogspot.com/2013/03/tunisie-les-feuilletons-tv-du-ramadan_2.html)

    Lorsque l’on parcourt, depuis quelques années, les différentes chaînes de TV tunisiennes publiques et privées ainsi que les feuilletons ramadanesques en particulier avec un regard neutre et extérieur, l’on est surpris pour ne pas dire choqué par les cris, les hurlements, les invectives, les grimaces des acteurs au point de vouloir se boucher solidement les oreilles dans les 10 minutes qui suivent.

    Scènes de ménages, conflits de voisinages, hommes sélectionnés à la limite de la débilité, femmes hypermales et hyperexitées, tout ce beau monde s’y met pour nous concocter une cacophonie nerveuse digne des poulaillers hystérisés en pleine ébullition.

    Quand aux différents scénarios développés, tout tourne autour de la trahison, de l’incompréhension, des menaces, des chantages, des coups bas, des vols, de la corruption, bref d’un véritable banditisme, non pas social seulement, mais aussi familial pour principale moralité.

    Je vous laisse évaluer la qualité des messages que les réalisateurs ou ceux qui les financent…, veulent faire passer aux jeunes et aux moins jeunes, aux femmes comme aux hommes, aux familles branchées devant leur TV en cette période de recueillement religieux, en bref une véritable entreprise de démolition de la société et des valeurs de respect partout et en tout temps.

    Il y a encore beaucoup de chemin à faire pour ramener cette société vers la sérénité et des moments difficiles de luttes internes, de déséquilibres et de déficit de confiance risquent d’atteindre les prochaines générations.

    En favorisant ou même encourageant ces manipulations sociétales expérimentales, Ben Ali, durant 23 ans, a perturbé le cheminement intellectuel de beaucoup de tunisiens vers la perte des repères (ce sont les statistiques qui le dévoilent) avec leur lot de déséquilbres psychologiques et sociétaux et cela semble s’aggraver. Les responsables de ces chaînes et les adultes en poste assumeront avec leur conscience..

    Des sociologues et des psychologues devraient étudier la motivation de ces productions dites «artistiques» et leur impact sur la société actuelle et future. L’Appel Républicain s’interroge: Quelle société, nous voulons pour demain à la lumière des statistiques actuelles concernant les dégâts et maux de notre société

    Oui pour la liberté artistique, non à l’anarchie et pas “au plus offrant et à n’importe quel prix…”

    Pour le PAR

    الندى الجمهوري

    Rafaat Mrad Dali (رفعت مراد الدالي)

    AR : Observatoire vigilant de propositions et d’alertes contre toutes voies ou dérives antidémocratiques d’où qu’elles viennent..

    « Les Valeurs de civisme et de respect au cœur de toutes les Actions et Réformes »

    PS : que fait la HAICA entretemps ?

    Que fait la société civile, grosso modo branchée derriere les claviers pour dénoncer ce genre de pratiques quasi criminelles?

    Comment expliquer l’absence de réactions de Partis en place ou de leurs responsables, jurant quotidiennement qu’ils travaillent pour l’intérêt du pays au présent et au futur?

    Qu’attendent nos députés pour mettre le sujet à l’ordre du jour ?

    Qu’attendent les membres du gouvernement pour alerter contre ce terrorisme culturel qui, j’en suis convaincu fait, à court- moyen terme plus de dégâts sur la population que le terrorisme politico-mafio-financier à habillage laïc ou religieux ? (il n’ y a qu’à lire les rubriques de faits divers ).

    Le budget de la sécurité sociale et de l’assurance maladie en prend un sérieux coup et risque l’apoplexie si cela continue ainsi. Au ministre de la santé et aux responsables des caisses de réagir avant qu’il ne soit trop tard.

    Nous demandons aux publicitaires de suspendre le financement des chaines qui ne se conforment pas à un minimum d’éthique.

  • Envoyer