Tunisie : Ouverture d’une bibliothèque audio-visuelle “médiathèque” à partir d’août prochain

Une bibliothèque audio- visuelle “médiathèque” sera ouverte à partir du 1er août prochain, a annoncé Nouri Lajmi, président de la haute autorité indépendante de la communication (HAICA).

haica-instance-2015

Cette bibliothèque qui regroupera toutes les émissions et programmes diffusés par les différentes radios et chaînes de télévision, sera ouverte uniquement aux journalistes, chercheurs, spécialistes et représentants de la société civile, a-t-il précisé lors d’une conférence tenue jeudi à Tunis.

La HAICA prépare des projets et des études favorisant la promotion du secteur audio-visuel, a-t- il indiqué, soulignant la préparation d’un nouveau projet de loi pour le secteur audio-visuel, dont le brouillon sera présenté dans quelques semaines à des spécialistes.

Des études sont élaborées sur des thèmes variés à l’instar de “l’image de la femme dans les médias et sa présence dans les émissions des radios et des télévisions “, “les discours de haine dans les médias tunisiens et étrangers ” et “la publicité dans les médias”.

La HAICA organisera à partir du mois d’octobre 2015, une conférence internationale sur le rôle et la mission du secteur public de l’information et sa réforme, a-t-il ajouté. Sur un autre plan, Nouri Lajmi, a affirmé que La spécificité de la situation actuelle en Tunisie exige de tous les journalistes de respecter la déontologie professionnelle, soulignant que les dépassements commis par certains médias représentent une menace réelle de la liberté de la presse.

Il a appelé à cette occasion, tous les journalistes à être plus prudents lors de l’exercice de ce métier. Il a souligné que les chaînes qui refusent de se soumettre aux décisions de la HAICA devront saisir la justice, précisant que la décision de fermeture de la chaîne “ZITOUNA” intervient suite à son refus d’appliquer la décision prise le 7 octobre 2014 dans laquelle la HAICA appelle toutes les chaînes de TV émettant leurs programmes sans autorisation, d’interrompre leur diffusion.

“Si la chaîne refuse de se plier aux décisions de la Haica, l’article 31 du décret-loi 116 sera appliqué, stipulant une infraction financière et la saisie des équipements de diffusion” a-t-il précisé.

Lajmi a indiqué que l’instance s’est engagée, à priori, à examiner les dossiers présentés et à annoncer les résultats le 15 août prochain à condition de se plier à ses décisions, ajoutant que les dossiers des parties qui n’ont pas respecté les décisions de la Haica ne seront pas étudiés.

Le paysage médiatique Tunisien compte actuellement, 35 chaînes de radio et de télévision: 11 chaînes de TV, 24 radios parmi lesquelles 12 stations de radios privées.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer