Non Med Amine Hamzaoui, brûler un chat n’est pas une affaire banale!

Lors de l’émission « Labess » diffusée sur la chaine El Hiwar Ettounsi et présentée par l’animateur Naoufel Ouertani, le rappeur Mohamed Amine Hamzaoui s’est vanté d’avoir brûlé un chat à l’âge de 9 ans.

amine-hamzaoui-labess

Une vidéo qui a provoqué l’indignation de plusieurs associations et collectifs de protection des animaux, surtout qu’il insiste sur le fait qu’agir de la sorte est un acte normal, étant enfant.

L’affaire aurait pu s’arrêter là, sauf que l’animateur et le public présent ont rigolé de cet incident et que le rappeur ne s’est ni excusé ni montré aucun regret. Au contraire, il a carrément explicité la méthode qu’il a suivie pour torturer le pauvre animal ignorant le fait que cette émission est familiale et suivie par un grand nombre d’enfants dont ses fans.

Pire encore, le rappeur vient tout juste de poster sur son profil Facebook un texte qui banalise son acte et compare torturer un animal vivant à piétiner des fourmis.

بالله على حكاية الڤــطّــوس .. إلــي هي حكـــاية عاديّة متاع صغركان قلت عفست 50 نمّـــالة زعمة باش يكرزو جماعة حماية ال…

Posted by HAMZAOUI MED AMINE ( officiel ) on Friday, October 23, 2015

 

 

Une pétition a été lancée en ligne afin d’exiger des excuses publiques du rappeur et l’animateur d’El Hiwar Ettounsi : Lien de la pétition:

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Mohammed_Amine_Hamzaoui_les_excuses_publics_de_la_chaine_de_tele_et_du_rappeur_2/?nQpRRjb  

Le rappeur ne se rend pas compte, mais banaliser cet acte revient à vulgariser la violence et les agissements inhumains envers les animaux. Un mauvais exemple qu’il donne à des enfants qui va les inciter à agir de même tout en le citant.

Des agissements qu’une personnalité publique, avec une popularité telle que la sienne, doit calculer et des déclarations qu’il doit réfléchir à deux fois avant de les débiter.

Non monsieur Hamzaoui, un chat n’est pas un insecte, c’est un être vivant qui sent la douleur et qui doit être protégé et non inciter, même si c’était involontaire et non réfléchi, à lui faire du mal.

D’autre part, la production et l’animateur de l’émission « Labess » ont l’habitude de censurer les passages désobligeants et là nous étions justement face à un de ces cas, des propos malveillants qui ont dû être pris avec plus de sérieux par Naoufel Ouartani, car justement tout ne peut pas être sujet de rigolade.

Tekiano

Print Friendly

Plus :  Medias   Ness   TopNews






  • Envoyer