Les 10 tendances de consommation pour 2016 selon Ericsson : les nouvelles technologies toujours plus présentes dans la vie de tous

Pour la cinquième année consécutive, l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson présente les 10 nouvelles tendances de la consommation pour 2016 et au-delà.

Selon ce rapport, les consommateurs sont convaincus que l’intelligence artificielle (IA) permettra bientôt d’entrer en relation avec des objets sans avoir besoin de l’écran d’un smartphone. En effet, la moitié des utilisateurs pensent que les smartphones deviendront des objets appartenant au passé dans 5 ans.

consumer-tendance-ericsson

Le rapport montre également que l’adoption des technologies réseau s’accélère, ce qui a pour effet de les généraliser plus rapidement : les primo-adopteurs ont un temps d’avance plus court que précédemment.

Les informations données dans le rapport sur les « 10 nouvelles tendances pour 2016 » proviennent d’un programme de recherche mondial du ConsumerLab d’Ericsson et rendent compte des opinions d’un panel extrêmement diversifié de consommateurs. La tendance la plus forte est représentative de 1,1 milliard de personnes issues de 24 pays, tandis que la plus réduite représente 46 millions d’utilisateurs urbains de smartphones dans 10 grandes villes.

Voici ces 10 tendances pour 2016 et au-delà :

  • L’économie du partage. Quatre personnes sur cinq perçoivent les avantages qu’offre l’économie du partage. Un consommateur sur trois dans le monde participe déjà à diverses formes d’économie de partage.
  • Les « streaming natives ». Les adolescents regardent quotidiennement plus de vidéos sur YouTube que n’importe quel autre groupe d’âge. 46% des 16-19 ans passent chaque jour une heure ou plus sur YouTube.
  • L’intelligence artificielle supplante l’écran. L’intelligence artificielle permettra l’interaction avec les objets sans passer par l’écran d’un smartphone. Un utilisateur de smartphone sur deux pense que les smartphones seront des objets du passé d’ici cinq ans.
  • Le virtuel devient réel. Les consommateurs veulent la technologie virtuelle pour des activités quotidiennes telles que regarder le sport et passer des appels vidéo. 40% veulent même “imprimer” leur nourriture.
  • Des logements équipés de capteurs. 55 % des utilisateurs de smartphones pensent que les briques utilisées pour construire les maisons pourraient contenir des capteurs pour détecter les problèmes de moisissure, de fuites ou des problèmes électriques dans les cinq ans à venir. Cela signifie qu’il faudra peut-être repenser entièrement le concept de logement intelligent.
  • Des voyageurs intelligents. Les utilisateurs veulent mettre à profit le temps dont ils disposent durant le trajet domicile/bureau pour ne pas rester passifs. 86 % des voyageurs seraient prêts à utiliser des services adaptés à leurs préférences personnelles.
  • Les réseaux sociaux au cœur des situations d’urgence. Les réseaux sociaux pourraient devenir le premier moyen de contacter les services de secours. 6 utilisateurs sur 10 sont également intéressés par une application qui leur fournirait des informations lors de catastrophes naturelles ou événements exceptionnels tel que le « safety check ».
  • Des capteurs corporels. Des capteurs internes mesurant notre état de santé pourraient devenir les nouveaux appareils corporels. Huit consommateurs sur dix aimeraient utiliser la technologie pour améliorer leurs perceptions sensorielles et leurs capacités cognitives telles que la vision, la mémoire et l’audition.
  • Tout peut être hacké. La plupart des utilisateurs de smartphones pensent que le piratage et les virus vont rester un problème. Un effet positif de cette situation réside dans le fait qu’un utilisateur sur cinq déclare faire davantage confiance à une organisation qui a déjà été piratée et a réussi à résoudre le problème.
  • Journalistes internautes. Les consommateurs n’ont jamais autant partagé d’informations et sont convaincus que cela accroît leur influence sur la société. Plus d’un tiers pensent que lancer une alerte en ligne sur une entreprise corrompue a plus d’impact que d’aller voir la police.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Tek   TopNews






  • Envoyer