«Tunisie 2045», un court métrage pour inverser les rôles sur l’immigration

Le réalisateur Ted Hardy-Carnac propose un film d’anticipation proche de notre réalité contemporaine, intitulé “Tunisie 2045”. Un film de 140 secondes. Il vient de participer au 6ème édition du Nikon Festival Film dans la catégorie « JE SUIS UN GESTE ».

film-tunisie-2045

Il s’agissait de rappeler que les contextes politiques et les situations personnelles peuvent toujours être bouleversés, et que le monde ne serait qu’une jungle aléatoire s’il n’y avait pas des gestes forts d’entraide et de solidarité, s’il n’y avait pas des gestes d’humanité.

Qu’est-ce qui nous différencie d’un migrant, qu’est-ce qui nous différencie d’une personne qui vit cette situation désespérée ? La chance d’être né quelque part et pas ailleurs.

Synopsis

Un père et sa fille cherchent refuge. Ils ont été contraints de fuir leur pays et sont devenus des migrants. Ils sont Français et demandent de l’aide à la Tunisie : nous sommes en 2045 et le futur a renversé l’histoire.

Voici le court métrage Tunisie 2045 consultable via ce lien http://www.festivalnikon.fr/video/2015/1391

Toute l’équipe technique, une vingtaine de personnes au total, s’est investie bénévolement sur le film, tout comme la cinquantaine de figurants qui a accepté de participer à l’aventure.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Cinema   Kult   TopNews






  • Envoyer