La HAICA contre toutes poursuites judiciaires des journalistes pour erreurs professionnelles

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a exprimé, lundi, son opposition à la décision du ministère de la Justice d’engager des poursuites judiciaires contre les journalistes pour erreurs professionnelles.

haica-instance-2015

Dans un communiqué dont l’agence TAP a eu copie, elle a, également, appelé l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) à réagir positivement face à cette décision pour imposer le respect de la liberté d’expression et de presse garantie par la nouvelle Constitution et mettre fin à l’ingérence du gouvernement dans les médias publics.

« La convocation des journalistes de la télévision tunisienne par la brigade anti-terroriste d’El-Gorjani sur fond de publication d’une photo du jeune berger Mabrouk Soltani, décapité en novembre dernier par un groupe terroriste est synonyme de retour des pressions et de l’intimidation à l’égard des médias, a averti la HAICA

Tout en dénonçant ces pratiques qui sont contraires aux conventions internationales et à la législation tunisienne notamment les décrets-lois N°115 et 116, l’Instance de régulation s’est déclarée contre tout amalgame entre les erreurs professionnelles et les actes terroristes prévus par la loi anti-terroriste.

Print Friendly

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer