Cinq entreprises de harissa tunisienne obtiennent le Food Quality Label Tunisia

Cinq entreprises tunisiennes leader dans le secteur des conserves de harissa, représentant un tiers de la production nationale en 2015, sont certifiées «Food Quality Label Tunisia». le Ministre de l’Industrie, Monsieur Zakaria Hamad a remis vendredi 22 janvier 2016, les certificats aux entreprises Sicam, Jouda, Comocap (Petit Paris), Carthage Food (Cap d’Or) et Sticap lors de la réunion de la commission du label qualité tunisien de denrées alimentaires transformées.

harissa-quality

 

Le «Food Quality Label Tunisia» a été lancé en 2014 par l’Etat tunisien pour protéger la harissa de qualité supérieure en tant que produit de terroir des imitations sur les marchés internationaux. Le label qui se trouve sur les boites de harissa tunisienne certifiée est une garantie de l’origine du produit, de la recette traditionnelle et surtout de la qualité et de la fraicheur des ingrédients. Le label qualité répond aussi à un souci d’une meilleure organisation de la filière, d’une rétribution équitable des agriculteurs et d’une garantie de la traçabilité et de la sécurité alimentaire.

Le groupe des cinq entreprises a déjà commencé à travailler ensemble au cours de l’année 2015 pour positionner la harissa tunisienne avec «Food Quality Label» sur les marchés. Le nouveau label a été présenté au grand public à l’EXPO Milan en Italie, au Concours des produits du terroir en Suisse, au salon Anuga en Allemagne et au salon de l’agriculture Siamap à Tunis. L’augmentation de la notoriété de la harissa de qualité supérieure a des retombées positives sur toutes les entreprises exportatrices et représente donc une réussite partagée.

La gestion du label qualité pour la harissa et sa promotion sont assurées par le Groupement des Industries des Conserves Alimentaires (GICA) avec l’appui du Projet d’Accès aux Marchés des Produits Agroalimentaires et de Terroir (PAMPAT). Le PAMPAT est financé par le Secrétariat d’Etat à l’économie de la Confédération Suisse (SECO) et géré par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) en collaboration avec le Ministère de l’industrie et le Ministère de l’Agriculture.

D’après Communiqué

 

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer