La langue berbère ou le Tamazight finalement reconnue langue officielle en Algérie

On y est ! La langue berbère ou le  Tamazight est finalement reconnu langue officielle en Algérie après une lutte de plus d’un demi-siècle. La population berbère d’Algérie a obtenu que sa langue, le tamazight, soit reconnue dimanche 07 février comme langue officielle, l’arabe demeure celle de l’Etat.

amazigh

Le Parlement a adopté à une écrasante majorité une révision de la Constitution consacrant ainsi le tamazight, une langue qui, sous ses différentes variantes (chaoui, kabyle, mozabite, touareg), est parlée par environ 10 millions de personnes, soit le quart de la population du pays d’Afrique du Nord.

Pour sa part, le français, bien que parlé couramment, n’a aucun statut officiel et est enseigné dans les écoles comme une langue étrangère.

L’officialisation du tamazight a été saluée par le Haut commissariat à l’amazighité (HCA), un organisme officiel chargé depuis 1995 de la promotion de la langue berbère, suite à une “grève du cartable” d’un an en Kabylie.

Cette mesure “signifie que l’Etat mobilisera davantage de moyens et de mécanismes pour rattraper les déficits accusés”, a salué son secrétaire général, Si El Hachemi Assad.

Elle prévoit notamment la création d’une Académie tamazight qui sera chargée de réunir les conditions de promotion du tamazight en vue de concrétiser, à terme, son statut de langue officielle.

Le tamazight avait été jusque-là nié et ses militants pourchassés dans ce pays dirigé par un parti unique qui avait fait le choix d’unir son peuple sous la bannière de l’arabité.

L’enseignement du tamazight a ainsi été introduit dans les établissements scolaires en 1995 dans certaines régions du pays où le berbère est la langue maternelle.

En 2002, après des émeutes sanglantes dans cette même région qui ont fait 126 morts, elle avait été reconnue comme deuxième “langue nationale” sur décision du président Abdelaziz Bouteflika.

Six ans auparavant, en 1996, l’amazighité avait été reconnue dans la nouvelle Constitution comme composante de l’identité nationale aux côtés de l’arabité et de l’islamité.

Et une chaîne de télévision diffusant des programmes en langue tamazight dans ses déclinaisons a été lancée en 2009.

Mais plus 20 ans après la création du HCA, son enseignement est assuré seulement dans 22 départements sur 48 et le nombre d’apprenants estimé à 277.176 sur plus de 10 millions d’élèves, selon des statistiques du HCA.

Son officialisation mettra du temps à être en place dans l’attente de son uniformisation et d’un consensus sur sa transcription, objet de vives controverses entre les partisans des caractères berbères (authenticité), latins (universalité) ou arabes (islamité).

Tekiano avec AFP

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News






Une réflexion au sujet de « La langue berbère ou le Tamazight finalement reconnue langue officielle en Algérie »

  1. Depuis la France nous attendons beaucoup de cet exemple en Algérie pour faire reconnaître nos langues régionales…

  • Envoyer