Le film tunisien « Weldek Rajel » bientôt dans les salles (Synopsis et Bande annonce)

« Weldek Rajel » (Ton fils est un homme) est le tout premier film documentaire de fiction de la jeune boite de production Iris. Réalisé par le photographe et réalisateur Heifel Ben Youssef et dirigé par Souhaila Mansour, ce film d’une durée de 60 minutes sera présenté à Tunis mi-mars 2016.

film weldek rajel

Il retrace le parcours d’un immigré clandestin prénommé Arbi, jeune Tunisien, parti depuis ses 15 ans vers ce qu’il croyait être l’Eldorado Européen. Aujourd’hui, Arbi a 23 ans et sans papiers….. Rien ne va plus!

A travers ce film Heifel souhaite traiter du sujet de l’immigration clandestine d’un point de vue original. En effet, la plupart des films ou feuilletons tunisiens qui ont traité le sujet se sont limités à parler du désir d’immigrer, des étapes de préparation et du départ en lui-même sans parler de l’après, de comment ces personnes devenues sans papiers se débrouillent…

Découvrez la bande annonce du film « Weldek Rajel » :

Synopsis :

Ils sont des milliers de Tunisiens à vivre en France, en Suisse et dans plusieurs pays de l’Union Schengen sans papiers. Venus des quatre coins de la Tunisie, ils débarquent sur le continent européen chargés d’espoir et d’illusions, à la recherche d’un travail et d’un meilleur niveau de vie, non seulement pour eux, mais aussi pour les membres de leurs familles.

Echapper à la misère de leurs pays pour un meilleur avenir en Europe, avoir du travail, de l’argent…c’est le rêve de milliers de clandestins. Mais sur place, la réalité est tout autre…

Nous suivrons 7 jeunes clandestins et parmi eux, le personnage-clé et le fil conducteur de notre documentaire, Arbi, un jeune clandestin de 23 ans, parti en tant que touriste à l’âge de 15 ans et qui a décidé, une fois sur place, de ne plus revenir en Tunisie.

Ils nous dévoileront un quotidien précaire entre misère, criminalité, racisme, stigmatisation, travail au noir et fuite permanente devant la police.

Comme beaucoup d’autres, Arbi s’est vite rendu compte que son rêve de réussite ne coïncidait pas avec la dure réalité de la vie clandestine.

Bien qu’ils souhaitent retourner en Tunisie, il est désormais trop tard pour faire machine arrière : immigrer en France pour finalement revenir et sans le sou ?

Tekiano

 

 

 

Print Friendly

Plus :  Cinema   Kult   TopNews






  • Envoyer