«Ford Mustang Day» célèbre la toute première édition de la Mustang

Le battage médiatique autour du lancement de la Ford Mustang en 1964 était totalement inédit pour Ford. Le public, qui avait pu découvrir le concept car au travers des nombreuses images diffusées dans la presse du monde entier, s’empresse alors d’expédier des milliers de courriers chez Ford, exigeant de savoir si le constructeur allait vraiment fabriquer cette machine de rêve.

oldmustang

L’occasion pour Ford de faire sa première sortie médiatique et de présenter officiellement à la presse sa dernière-née, le 13 avril 1964. L’événement sera retransmis dans onze capitales européennes et couvert par plus de 2.000 journalistes.

Lee Lacocca, qui a dirigé le développement de la Mustang, a introduit Mustang comme une nouvelle ligne pour Ford, mettant l’accent sur sa polyvalence. La Mustang se voulait une voiture compacte économique avec le style d’un véhicule européen haut de gamme, même si les clients avaient également la possibilité d’opter pour des performances de haut vol – ce qui lui vaut aujourd’hui le surnom de muscle car.

Quatre jours plus tard, le 17 avril 1964, débute la commercialisation de la Mustang. La demande et le battage médiatique qui gravite autour grimpent en flèche. Le jour même, plus de 22.000 Mustang sont écoulées, puis 418.810 autres au courant de l’année. Deux ans plus tard, plus d’un million de Mustang circulent déjà sur les routes.

La première Mustang

En 1964, Gail Wise, 22 ans à l’époque, fait le tour de la salle d’exposition de Johnson Ford (Chicago) avec ses parents, à la recherche d’une voiture unique en son genre. Institutrice dans une école primaire, Gail Wise utilisait jusque-là la Ford Fairlane décapotable de 1957 de sa mère pour se rendre au travail. Ce jour-là, elle n’a pas de coup de cœur et en fait part au vendeur qui lui propose alors de visiter l’entrepôt dans lequel se trouve, encore bâchée, la nouvelle Ford Mustang Skylight Blue décapotable de 1965.

mustang64

Wise est conquise et après avoir emprunté de l’argent à ses parents, elle achète la Mustang pour 3.419 dollars américains, inscrivant ainsi son nom dans l’histoire en devenant la première propriétaire de ce qui allait devenir une icône américaine. Ce qui rend l’histoire de Gail Wise spéciale, ce n’est pas seulement qu’elle est reconnue comme la première personne à avoir acquis une Mustang, c’est aussi et surtout que la Skylight Bleu est toujours dans la famille.

En 1966, elle épouse son petit ami de longue date, Tom Wise, et tous deux s’installent à Chicago pour fonder une famille. Cependant, en 1979, après 15 ans passés à Chicago – et tout ce que les quatre enfants de Tom et Gail ont pu lui infliger – la Mustang prend de l’âge et après le vol de sa batterie, elle est parquée dans le garage où elle passera près de 27 ans.

Durant toutes ces années, Wise jure qu’un jour, elle redonnera à sa Mustang son lustre d’antan. Puis, en 2007, elle se met au travail, sort la Mustang de son garage et, pendant 3 ans, elle retire toute la rouille, repeint la carrosserie, change la capote… La Mustang de la famille Wise est alors de retour sur les routes et ce, depuis plus de 50 ans.

Mustang : voiture de l’extrême

La Mustang des Wise n’est pas la seule pony car Ford du milieu des années 60 à être toujours opérationnelle. Le pilote de rallye professionnel et légende de Gymkhana, Ken Block, a pris la Ford Mustang tricorps de 1965 comme base pour créer sa Hoonicorn RTR qui, quoique merveilleusement modifiée et généreusement améliorée avec son V8 Roush Yates de 4,7 litres et 465 chevaux, n’a plus rien à voir avec la Mustang de 1964 au moteur V8 de 4,2 litres de 164 chevaux de l’institutrice de Chicago.

fordGT

La Ford Mustang tricorps de 1965, unique en son genre, dispose d’un Sadev SC90-24 à six vitesses avec transmission intégrale, ainsi que d’un système de frein à main hydraulique, d’une géométrie sportive, d’un système de suspension des composants et de roues de 18 pouces. Depuis 2014, où elle a été dévoilée, la Mustang Hoonicorn est une star à part entière aux côtés de Block, la superstar du drift, dans les séries Gymkhana – dont la plus récente a vu la Mustang tunée se déchaîner sur le terrain de jeu le plus prospère du monde à Dubaï.

La jeune Mustang

Si Wise mettait les pieds dans un concessionnaire Ford aujourd’hui, elle redécouvrirait le  patrimoine facilement reconnaissable de Mustang. La Mustang GT de 2016, avec son moteur V8 de 5.0 litres et 435 chevaux, annonce le come-back des clignotants encastrés, dont les fans réclament le retour depuis des années, poussant Ford à remettre au goût du jour cette option, aujourd’hui de série.

mustangbanner

Les nouveaux choix de couleur rendent la Mustang plus personnalisable que jamais, avec ses bandes de course et son toit noir, tandis que des fonctionnalités supplémentaires comme SYNC 3, avec reconnaissance vocale, un écran tactile et une interface graphique intuitive prouvent que le vintage se marie parfaitement avec le moderne.

Les Émirats Arabes Unis représentent plus de la moitié (1.058) des 1.785 nouvelles Mustang vendues au Moyen-Orient en 2015, tandis que la pony car Ford la plus célèbre continue de briller dans la région ; en témoignent le nombre de clubs dédiés au sein du Conseil de Coopération du Golfe (10 environ) – à l’instar du Emirates Mustang Club, du Mustang Club KSA et du Oman’s Muscatstangs – qui se réunissent régulièrement en l’honneur de Mustang.

Une icône américaine

La Mustang est en production ininterrompue depuis 1964 mais aujourd’hui, elle n’a plus rien à voir avec la Mustang bâchée de l’entrepôt Johnson Ford à Chicago. Ford s’attendait à vendre environ 100.000 Mustang la première année. Plus de 400.000 ont finalement été écoulées. Sa popularité était telle qu’elle a inspirée sa propre catégorie, la pony car, des voitures avec de longs capots et un arrière court. Les pony cars étaient compactes, sportives, élégantes et avec de gros moteurs. D’autres fabricants s’en sont inspirés et un véritable phénomène a vu le jour. Et alors que la popularité des pony cars a chuté dans les années 80 et 90, la Mustang de 2005 a relancé la tendance qui perdure encore aujourd’hui avec la nouvelle Mustang lancée en 2015.

Tekiano avec communiqué 

 

Print Friendly

Plus :  Matos   News   Tek






  • Envoyer