Tunisie : Bibliothèques dans les stations de métro : Entretien avec la présidente de l’AIESEC Médina

Lire et donner la possibilité aux autres de lire ! Une très belle initiative lancée par l’association AIESEC Médina dans plusieurs stations métros de la capitale Tunis. Son objectif; inciter les voyageurs à lire et raccourcir le temps d’attente tout en s’instruisant.

Intitulé « Lis et laisse autrui lire » le projet de l’association AIESEC Médina consiste à placer des présentoirs chargés de livres dans les stations de métro afin d’inciter les citoyens à lire et à combler le temps d’attente avec la lecture.

livre-aiesec-1

Tekiano a contacté la présidente 2015/2016 de l’association AIESEC Médina , Arbia Jebali,  pour avoir plus de détails sur cette initiative estudiantine.

Comment vous est venue l’idée de lancer ces bibliothèques ?

L’origine des Bibliothèques dans les métros remonte à l’année dernière avec le président de l’édition précédente qui a proposé l’idée de lancer ces bibliothèques en partenariat avec des maisons d’édition. L’opération s’est déroulée dans les stations de métro 10 décembre et Manouba. Nous avons décidé de renouveler l’expérience en 2016 .

Quelles sont vos motivations ?

En observant les gens dans les stations de métro nous avons remarqué que plusieurs perdent beaucoup de temps, parfois une heure, à attendre l’arrivée du véhicule. Et on déplore de plus de plus le faite que le tunisien ne lit plus et ne cherche plus à s’instruire. D’où l’idée de lui faciliter la tâche et mettre à sa portée différents ouvrages.

LIVRE AIESEC 2

Comment alimentez-vous les présentoirs ?

Nous avons exposé les livres collectés l’année dernière et nous avons rajouté plusieurs autres en provenance de dons effectués par des citoyens tunisiens. Notre intervention sur la radio Mosaique Fm, un mois avant le début de l’opération, nous a aidé à nous faire connaitre et à collecter des bouquins.

Ou est ce que les bibliothèques de l’AIESEC Médina sont-elles installées ?

Vous pouvez trouver les bibliothèques de l’AIESEC Médina aux stations de métro 10 Décembre, Bab Saadoun, Barcelone et l’Artisanat.

Comment vous faites pour éviter qu’on vous vole ou détruise les livres exposés publiquement ?

Au début nous avons eu peur de cela, mais cette crainte s’est dissipée très rapidement ! Nous avons pisté la citoyenneté des tunisiens et elle était au rendez-vous. Les livres sont empruntés et soigneusement remis dans les étales dédiés. D’ailleurs, il nous est arrivé qu’une lectrice demande à ramener un livre chez elle pour le terminer, elle l’a rendu après. Les lecteurs étaient à la hauteur de notre confiance.

Des volontaires de l’AIESEC Médina se relayent pour s’installer à coté de chaque présentoir afin d’organiser les livres et veiller sur le bon déroulement de l’opération.

Quelle était la réaction des tunisiens ?

Les tunisiens ont aimé cette initiative et nous ont félicité pour cette idée. Nous avons eu beaucoup de réactions positives qui nous poussent à faire plus.

Justement, est ce que l’action aura une suite ?

Oui, nous comptons à partir du mois de juin prochain exporter nos bibliothèques mobiles vers les hôpitaux et spécialement les institutions médicales ou séjournent des enfants pour dégager un peu la morosité ambiante et essayer d’égayer leur séjour à travers la lecture.

En juillet, nous songeons élire domicile dans les plages publiques tunisiennes et mettre à la disposition des personnes qui fréquentent les plages, des livres pour bronzer tout en s’instruisant.

Sara Tanit

Lire aussi :

«Tunisia Is Yours»: Initiative de l’AIESEC pour booster le tourisme en Tunisie 

Tunisie : AIESEC Carthage lance une campagne de recrutement

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Ness






  • Envoyer