Nessma Tv récuse le rapport publié par I Watch sur ses activités financières

la chaine Nessma TV a récusé lundi le rapport élaboré par l’organisation I Watch sur ses activités financières dans lequel elle l’accuse de fraude et d’évasion fiscale.

nabil-karoui-nessma-tv

“Autant la chaine Nessma et le groupe Karoui & Karoui accordent de l’importance à tout travail d’investigation respectueux des critères de professionnalisme, autant ils tiennent à affirmer à l’opinion publique que la totalité du contenu de ce rapport est dénué de tout fondement et constitue un tissu d’allégations mensongères”.

Dans un communiqué, la chaine ainsi que le groupe appelle les médias “à faire preuve de retenue dans le traitement de cette affaire”.

Ils annoncent qu’une conférence de presse aura lieu ce mercredi pour fournir aux médias tous les documents et chiffres qui prouvent la régularité, la légalité et la transparence des activités financières de la chaine et du groupe “Karoui & Karoui”. Ces derniers ont décidé de poursuivre en justice “les auteurs de ces allégations et toutes les parties impliquées qui seront dévoilées au cours de l’enquête judiciaire, apprend-on de même source.

Dans son rapport intitulé ” que cache la chaine des frères Karoui”, I watch appelle, notamment, à la réforme du code des procédures des droits et procédures fiscaux pour interdire ” l’utilisation de montages financiers abusifs permettant de réduire l’impôt dû à l’Etat et d’obliger les sociétés ayant des personnes morales domiciliées dans des paradis fiscaux ou des juridictions à forte opacité financière comme actionnaires à déposer l’ensemble de leur schéma.

L’organisation préconise, aussi, de mettre à jour la liste des pays considérés comme paradis fiscaux et de dresser la liste des pays dotés d’une forte opacité financière”.

Dans son rapport, l’organisation recommande au ministère des finances et à la Banque Centrale de Tunisie d’obliger les banques à vérifier la situation financière de leurs clients dont les créances atteignent un niveau important.

I WATCH affirme avoir envoyé en mai dernier une lettre à la chaîne Nessma pour lui accorder le droit de réponse et qu’elle n’a jusqu’à ce jour obtenu aucune réponse.

Print Friendly

Plus :  Medias   Ness   News






  • Envoyer