Le Garage Ericsson ouvre ses portes en France, pour développer la 5G

Ericsson vient a récemment d’inauguré son “Garage France” situé dans les locaux de son siège à Massy (91), ainsi qu’une antenne à Lannion.

Le Garage Ericsson est formé d’un open lab au sein duquel les acteurs de l’écosystème de la Société en Réseau pourront développer leurs idées. Cela inclut des étudiants, des start-up, des collaborateurs d’Ericsson mais aussi des partenaires.

ericsson

Ce nouveau local est en outre équipé d’un accès à une plateforme pré-5G (Narrow Band IOT), afin de permettre le développement d’applications nécessitant des temps de latences réduits.

Sandor Albrecht, directeur de recherche et responsable Ericsson Garage au sein du groupe a indiqué : «Je suis ravi de voir le concept de l’Ericsson Garage s’étendre en Europe. En installant un Garage en France, nous allons bénéficier d’innovations supplémentaires pour aider les différents acteurs dans leur transformation digitale et  créer de la valeur, contribuant ainsi à renforcer la position compétitive de l’industrie européenne ».

Franck Bouétard, Président Directeur Général Ericsson France, a précisé à cette effet « La France est une terre d’innovation et de recherche, comme en témoigne la vitalité de la French Tech et la qualité de nos ingénieurs. Avoir un Garage, incubateur de nouveaux projets en France, est donc naturel pour Ericsson et permettra de contribuer au développement de concepts innovants dans la perspective de la 5G».

Le focus sera fait dans un premier temps, sur la conception et le prototypage d’applications orientées IOT dans le domaine de la ville intelligente, du transport, de l’énergie, des médias etc. Ceci en lien avec des universités françaises dont Paris-Saclay ou encore la Ville de Massy.

Le Garage Ericsson France est ouvert aux partenaires. Com4innov, du pôle de compétitivité SCS à Sophia Antipolis figure parmi les premiers à rejoindre cet Open Lab.

Enfin, une antenne de ce garage s’ouvre également à Lannion avec dans un premier temps des projets de Connected Tennis et Connected Building, en partenariat avec le laboratoire Mouvement Santé et Sport de L’université de Rennes, le laboratoire Granit de l’IRISA à Lannion, les Startups Ticatag (Tennis), Athémium (Batiment) et LTC (Lannion Tregor Communauté) pour le projet Connected Building.

Un concept fort intéréssant qui pourrait avoir sa place en Tunisie, afin de booster l’écosystéme TIC du pays,  encourager les startup et les lanceurs de projets.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Net   Tek   TopNews






  • Envoyer