“L’enfance dans le cinéma”, du 29 septembre au 2 octobre à Menzel Bourguiba

Une manifestation intitulée “l’enfance dans le cinéma” sera organisée à Menzel Bourguiba par le ciné club Menzel Bourguiba et l’association “édification de la culture de la citoyenneté” de Menzel Bourguiba, du 29 septembre au 2 octobre 2016.

cinema-enfant-menzel-bourguiba

Au programme de cette rencontre des projections suivies de débats et des ateliers de réalisation et d’analyse filmique et de critique favorisant non seulement l’interaction avec le public mais tendant à faire de ce public un véritable acteur en sollicitant ses aptitudes créatrices en matière de fabrication et de lecture des images.

Cette manifestation cible le public de tout âge . Le thème choisi pour cette manifestation est abordé de différentes manières dans les films : comment filmer l’enfance ? Comment réveiller l’enfant qui est en nous ?, passant par le comique et sa capacité à stimuler l’intelligence et la connivence chez le spectateur.
Jeudi 29 septembre à 18h (ouverture)
Jour de fête (Jacques Tati, France, 1949, 76 min)
Fiction. Préparatifs d’une fête patronale dans un village. Les forains installent leurs attractions. Le facteur, François, offre son aide à tout le monde bien qu’il soit maladroit. Le jour de la fête, il voit dans une baraque foraine un documentaire sur la poste aérienne aux Etats-Unis. Il s’élance alors sur son vélo pour faire une tournée à l’américaine…

Vendredi 30 septembre à 15h
Chronique d’une cour de récré (Brahim Fritah, France, 2012, 85 min)
Fiction. Dans les années 80, Brahim habite dans l’usine dont son père est le gardien. Il assiste à une grève menée par des ouvriers qui redoutent la délocalisation. Sa rencontre avec Salvador, dont le père a disparu au Chili et la découverte de la photographie lui ouvrent des mondes insoupçonnés jusqu’ici.

Vendredi 30 septembre à 18h
L’Enfance nue (Maurice Pialat, France, 1968, 83 min)
Fiction. François, enfant de 10 ans, a été abandonné par sa mère. Placé d’abord dans une première famille d’accueil, il finit par se trouver rejeté en raison de son comportement étrange. Ça a l’air de mieux se passer avec les Minguet mais la blessure de l’enfant est telle que son étrangeté demeure irréductible.

Samedi 1er octobre à 15h
Peau de colle (Kaouther Ben Hania, Tunisie, 2013, 23 min)
Fiction. Amira, 5 ans, vit avec sa mère dans un petit appartement à Tunis. Le jour de la rentrée à l’école coranique, elle trouve un moyen pour éviter d’y aller ou retarder le retour…

Le Kid (Charlie Chaplin, USA, 1921, 52 min)
Fiction. Charlot découvre un bébé près d’un tas d’ordures ; il est contraint de le recueillir. La mère, qui a abandonné le bébé, est, quant à elle, en proie aux regrets. Charlot, qui se comporte en père aimant, prend la décision d’adopter le bébé…

Samedi 1er octobre à 18h
Molii (Karim Boudaoud, Carine May, Yassine Qnia et Hakim Zouhani, France, 2013, 13 min)
Fiction. Steve doit remplacer un soir son père, gardien à la piscine municipale. Tout va bien jusqu’à ce qu’il soit surpris par l’irruption d’un groupe de gamins.

Pousses de printemps (Intissar Belaid, Tunisie, 2014, 23 min)
Documentaire. Des enfants dans les campagnes du Kef racontent leur vision de la révolution. Chronique de la révolution tunisienne à travers le regard des enfants…

La Petite vendeuse de soleil (Djibril Diop Membetty, Sénégal-France-Suisse, 1999, 42 min)
Fiction. La vente des journaux à la criée dans les rues de Dakar est l’apanage des garçons. Silly, petite fille handicapée qui a l’habitude de mendier dans les rues de la capitale, se fait bousculer un jour par un jeune vendeur. Elle décide de se mettre alors à vendre des journaux, se disant : « ce qu’un garçon peut faire, une fille peut le faire aussi »…

Dimanche 2 octobre à 10h
Shaun le mouton (Richard Starzak, Mark Burton, Royaume-Uni, 2015, 85 min)
Animation. Shaun est un mouton malicieux qui mène une vie monotone dans une ferme. Voulant changer de vie, il élabore un plan pour endormir le fermier…

Dimanche 2 octobre à 15h (clôture)
Projection des films produits dans le cadre de l’atelier de réalisation.

Lycée mixte de Menzel Bourguiba

Samedi 1er octobre à 15h : Molii de Karim Boudaoud, Carine May, Yassine Qnia et Hakim Zouhani (France, 2013, 13 min)

Pousses de printemps d’Intissar Belaid (Tunsie, 2014, 23 min)

La Petite vendeuse de soleil de Djibril Diop Membetty (Sénégal-France-Suisse, 1999, 42 min)

Ateliers (maison des jeunes de Tinja

En marge de cette manifestation, des ateliers seront organisés à la maison des jeunes de Tinja dont un atelier de réalisation, du 28 septembre au 2 octobre, animé par Lamine-Ammar Khodja et un atelier d’analyse filmique et de critique, du 29 septembre au 2 octobre.

Avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Actu   Kult   Non classé   TopNews






  • Envoyer