Sortie Internationale du film tunisien “Nhebek Hèdi”

Le long métrage ” Hédi ” a été projeté dimanche soir en avant-première en France à l’occasion de la cinquième édition du festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec (la banlieue parisienne).

nhebek-hedi

C’est au cinéma “Le Trianon” et dans une salle comble que le long métrage de Mohamed Ben Attia a été projeté en présence du principal acteur du film Majd Mastoura, quelques jours avant la sortie nationale en France prévue pour le 28 décembre 2016.
Cette date est tant attendue par le comédien qui aspire à être ” plus visible à l’international pour décrocher des nouveaux rôles “, déclare Majd Mastoura à l’agence Tap.
Star en Tunisie grâce à ce long-métrage qui a récolté plusieurs consécrations internationales, Mastoura, qui vient de remporter le prix de la meilleure interprétation masculine dans le film lors de la 27ème édition des Journées Cinématographiques de Carthage (28 octobre-05 novembre 2016), demeure tout de même inconnu en France. Il est plutôt confronté au quotidien à l’instar de simples citoyens qui mènent une vie normale, laisse-t-il entendre lors du débat avec un public conquis et très attentif après la projection du long métrage.

Un échange très riche sur le film, l’histoire de Hédi avec sa mère et la femme qu’il a croisé quelques jours avant son mariage a eu lieu après la projection du film qui “veut raconter une histoire d’amour, la Tunisie post-révolutionnaire et la résistance de la jeunesse tunisienne “, d’après les propos de Majd Mastoura.

L’acteur a aussi rappelé les conditions de tournage du film, sa relation avec le cinéma et le théâtre où il poursuit actuellement une formation. La programmatrice du festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec, Annie Thomas a indiqué que ” le cinéma tunisien est de plus en plus riche ” estimant dans une déclaration accordée à la TAP que le film ” Hédi aborde avec beaucoup de finesse et d’intelligence le rapport d’un individu à son environnement, sa société et comment les choses bougent en Tunisie post-révolutionnaire”.

Print Friendly

Plus :  Cinema   Kult   News






  • Envoyer