Inauguration du second village Orange à Kasserine

Après le village de Bir Salah en 2014, le Ministère de l’Education la Fondation Orange et Orange Tunisie et ont inauguré, mardi 8 novembre, un deuxième village situé à Kasserine, en partenariat avec l’Association de Soutien aux Enfants (ASSEN).

kasserine2

Projet de développement local durable et intégré, le programme Villages Orange c’est un point d’eau, un centre de santé et une école. Brigitte Audy, Secrétaire Générale de la Fondation Orange, a déclaré : « Nous sommes très attachés à ce programme de la Fondation Orange qui compte aujourd’hui plus de 50 villages dans 9 pays. La qualité de vie de plus de 250 000 personnes est ainsi améliorée grâce à l’accès à l’éducation et aux soins. ».

Kasserine, un choix concerté et approprié pour le second Village Orange

Kasserine, dans le Nord-Ouest, est rappelons-le une région de l’intérieur qui vit une situation socioéconomique des plus difficiles. Quelques chiffres viennent malheureusement nous le rappeler : 50% des foyers sont raccordés au réseau de distribution de l’eau (contre 90% à Tunis), le taux de développement n’est que de 0,16% alors qu’il est de 0,76% pour tout le pays, le taux de chômage est supérieur à 26% contre près de 18% à Tunis, le taux d’abandon scolaire est de 3% contre 0,3%, le taux d’analphabétisme est de 32% contre 12% dans la capitale…et l’on pourrait continuer à en énumérer. Notre choix, en concertation avec notre partenaire de la société civile, ASSEN, s’est donc porté naturellement sur la région de Kasserine pour ce second village, et plus particulièrement sur les deux villages d’El Garaa et Ouled Abdel Mouleh, pour participer à améliorer un tant soit peu leur situation…et favoriser l’éducation des jeunes ainsi qu’une activité économique locale autant que possible.

Education, santé et eau, leviers essentiels d’un développement durable

Commencés en juillet 2015, les différents travaux ont donc permis, grâce à une coopération très étroite entre le Ministère de l’Education, Orange Tunisie, la Fondation Orange, ASSEN, les autorités et la population locales, de contribuer à rendre ces deux villages de Kasserine un peu plus autonomes. L’objectif est d’améliorer concrètement le quotidien des habitants, notamment des jeunes enfants, d’El Garaa et Ouled Abdel Mouleh en favorisant l’accès à l’éducation, aux soins de base et à l’eau : 3 leviers de développement essentiels, sans oublier bien évidemment l’accès au numérique et l’autonomisation économique des villageoises. Avec ces fondements, il s’agit donc de tracer la route et préparer la voie à une meilleure qualité de vie pour des populations qui restent malheureusement très vulnérables.

kasserine1

Ainsi, pour le volet éducation, avec la rénovation des 2 écoles primaires d’Ouled Abdel Mouleh et El Garaa, d’autres actions ont été entreprises pour que les écoles soient également des lieux de vie et d’épanouissement pour le plus grand bonheur de ses 330 élèves, comme par exemple : La remise à neuf et l’aménagement d’espaces d’activités culturelles et de médiathèques, équipés de 40 ordinateurs et d’une large collection de livres de jeunesse ; de salles préparatoires pour les petits enfants âgés de 5 ans ; l’aménagement d’aires de jeux et d’espaces de jardinage ; la construction d’une cantine à Ouled Abdel Mouleh et d’une clôture à El Garaa ; la mise en place d’un programme annuel d’activités culturelles, manuelles et éducatives enrichissantes pour les élèves (peinture, théâtre, cinéma, poterie…).

Pour la partie santé, le dispensaire d’El Garaa a été complètement remis à neuf et équipé en matériel médical (table d’examens, lits et armoires, brancard, tensiomètres et appareils de stérilisation et gynécologiques, etc.).

Concernant l’eau, les 2 écoles ont été raccordées à l’eau potable grâce à un forage à El Garaa et à la mise en place d’une bâche à eau pour Ouled Abdel Mouleh.

En outre, Orange Tunisie, la Fondation Orange et ASSEN ont fait appel à un collectif d’artistes faisant tous partie de l’association Culture For Citizenship (CFC) pour enrichir de par son expertise et par une recherche minutieuse sur le patrimoine local, tout ce travail déjà effectué sur le terrain. Les bénévoles de CFC ont ainsi égayé par de l’art graphique murs des écoles et salles de classes et pour créer davantage de lien social, ils ont aménagé divers espaces (comme par exemple les espaces d’activités culturelles et de médiathèques) pour en faire un terrain d’exploration et d’expérimentation pour les élèves.

Tout ce travail accompli par l’ensemble des quatre partenaires avait un objectif commun : faire de l’école un espace de vie et de l’élève un futur citoyen responsable.

Accès au numérique et autonomisation économique des villageoises

Par ailleurs et pour ce projet Villages Orange, le Ministère de l’Education, Orange Tunisie et la Fondation Orange ont également décidé d’équiper les 2 écoles d’El Garaa et Ouled Abdel Mouleh du kit numérique (serveur Raspberry, tablettes, vidéoprojecteur…) qui aujourd’hui a déjà fait ses preuves dans 28 écoles de toute la Tunisie, afin d’accompagner les jeunes élèves du primaire grâce à des contenus scolaires et périscolaires éducatifs numériques dans le cadre du projet commun « Ecoles Numériques ».

Le projet Village Orange de Kasserine a en outre intégré un volet économique favorisant la production locale pour développer l’autonomie des villageoises : 13 femmes ont ainsi été formées pour mettre en œuvre une activité génératrice de revenus, celle de monter leurs propres projets d’élevage de poulets fermiers qui seront à terme certifiés biologiques.

La fête au Village Orange

Le 8 novembre a donc été l’occasion de fêter tous les villageois, jeunes et moins jeunes, et d’inaugurer dans la joie et la bonne humeur le Village Orange de Kasserine, en présence du Ministre de l’Education, Néji Jalloul, du Directeur Général d’Orange Tunisie, Didier Charvet, de la Directrice des Relations extérieures, de la RSE et de l’Innovation d’Orange Tunisie, Asma Ennaifer, du Président d’ASSEN, Rami Bali, de représentants des autorités locales, de différents hauts cadres et cadres du Ministère, de membres des associations partenaires ASSEN et CFC, de salariés bénévoles d’Orange Tunisie venus prêter main-forte et offrir des présents aux élèves – en attendant par la suite de participer au projet par diverses actions de mécénat de compétences en collaboration avec ASSEN – et grande surprise et joie pour tous les enfants, le spectacle qu’a donné le Cirque Paparouni dans la cour de l’école d’El Garaa…sans oublier également de mentionner la venue, fort appréciée aussi, de Miss Kasserine 2016, Khawla Saad !

Néji Jalloul, Ministre de l’Education, a fait noter que « cette action donne le coup d’envoi au programme « LA SEMAINE DU NUMERIQUE » initié par le Ministère de l’éducation et dont la journée du 11 novembre sera le véritable lancement de l’école numérique en Tunisie, ainsi les médias assisteront au déroulement d’une séance type de l’enseignement numérique. » Le Ministre a par ailleurs « salué une collaboration exemplaire entre ses équipes et celles d’Orange Tunisie, depuis déjà la mise en place du premier village de Bir Salah et qui continue avec les écoles numériques…Nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin, en plus de la société civile, de partenaires privés qui sont, à l’image d’Orange Tunisie, dans une vraie logique de développement pour tous, afin de bâtir ensemble l’école de demain, l’éducation de demain et finalement former le citoyen de demain ».

kasserine3

Didier Charvet, Directeur Général d’Orange Tunisie, a expliqué parfaitement le principe même de ce programme : « Avec la Fondation Orange, nous sommes convaincus que le numérique représente un levier de développement pour imaginer des solidarités nouvelles et innovantes. Nous soutenons déjà, avec le Ministère de l’Education, des centres d’éducation avec les Ecoles Numériques. Mais le numérique ne résout pas tout. C’est pourquoi tant que des gens ne disposeront pas de l’essentiel pour vivre, nous imaginerons des solutions comme les Villages Orange. L’école constitue la pierre angulaire de notre programme Villages ».

Rami Bali s’est dit « très content de cette première collaboration très fructueuse »…et a « donné rendez-vous très prochainement pour continuer à travailler, avec les membres d’ASSEN, de CFC, les salariés d’Orange Tunisie et tous ceux qui voudraient les rejoindre, pour le développement solidaire du village Orange de Kasserine et sur d’autres projets de soutien à l’enfance ».

Asma Ennaifer, Directrice des Relations extérieures, de la RSE et de l’Innovation d’Orange Tunisie a précisé que « les Villages Orange répondaient à l’engagement de la Fondation dans les domaines de l’éducation et de la santé et exprimaient l’attention particulière qu’elle porte à la situation des femmes, notamment rurales. Cet engagement, nous continuerons à l’honorer pour le bien de nos enfants, de nos régions, de notre pays ! », a-t-elle encore souligné.

Tekiano avec communiqué

Print Friendly

Plus :  Operateurs   Tek   TopNews






  • Envoyer