Congrès réel de la jeunesse #ijaEnti le 30 décembre par RAJ, I watch et Fanni Rghman Anni

Le “Congrès réel de la jeunesse” #ijaEnti sera organisé par trois associations tunisiennes à savoir le Réseau Alternatif des Jeunes-Tunisie (RAJ), “I watch” et “Fanni Rghman Anni” vendredi 30 décembre 2016 à la salle Arena aux Berges du Lac de Tunis.

Ce congrès viendra couronner une série de dialogues qui ont démarré le 28 novembre dernier et touché 978 jeunes âgés de 20 à 30 ans indique Zied Zarrai, le directeur exécutif de RAJ-Tunisie.

Il est organisé tout juste après la clôture du congrès national de la jeunesse organisé par le gouvernement tunisien. “L’objectif de ce dialogue réel pour la jeunesse est d’instaurer un vrai débat avec les jeunes et de ne pas les considérer comme échantillon d’étude, comme c’est le cas dans le dialogue sociétal sur la jeunesse, lancé par le président de la République”.

le spot publicitaire pour promouvoir ce congrès alternatif.

“Le gouvernement n’a pas tiré les leçons du passé, et traite les jeunes comme un échantillon, ce qui explique le manque de participation de cette frange de la société au dialogue national, en dépit de l’existence de tous les moyens techniques et logistiques”.

Le congrès traitera des questions réelles des jeunes, tels que l’émigration, l’extrémisme, les jeunes et l’Etat, l’éducation, l’enseignement, les problèmes économiques et le chômage comme l’indique cet extrait de la conférence de presse annonçant le Congrès réel de la jeunesse #ijaenti :

Tous  les jeunes sont invités à participer massivement à ces débats afin de faire parvenir leur voix et élaborer un document synthétisant tous leurs problèmes sociaux, matériels, psychologiques, culturels et politiques. Ce document servira à mettre en place une stratégie complète de la jeunesse.

Pour participer remplissez le formulaire suivant https://ijaenti.tn/platform/?page_id=932

“Cette stratégie sera élaborée par les jeunes et en faveur des jeunes, en collaboration avec la société civile, et ce afin de faire parvenir leurs voix aux autorités concernées”, affirme Malek Zakraoui, membre de l’association Raj-Tunisie en ajoutant que cette stratégie sera présentée ensuite à l’Assemblée des représentants du peuple”.

Il est à noter que les trois associations n’ont pas reçu d’invitation pour participer au Dialogue sociétal sur les affaires de la jeunesse, tenu du 1er octobre au 13 novembre 2016.

Tekiano avec TAP

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






  • Envoyer