Le prix Abou El Kacem Chebbi 2016 est décerné au poète bahreïni Kassem Haddad

Le prix littéraire Abou El Kacem Chebbi 2016 (édition de la poésie), a été attribué au Bahreïni Kassem Haddad pour son recueil en langue arabe intitulée “Cher monsieur le Charbon”.

La cérémonie de remise des prix organisée, vendredi soir à Tunis, a été marquée par des extraits de musique et des chansons extraites des paroles de la poésie d’Abou El Kacem Chebbi, ce grand poète tunisien et arabe parti très jeune (1909 et 1924) et connu pour sa poésie qui chantait la vie, la liberté et l’amour du pays.

Le bouclier du prix Abou El Kacem Chebbi 2016 a été décerné à un trio de créateurs arabes; le Qatari Hassan Errashid, critique et communicateur, l’Egyptien Abdel Ghani Daoud, critique, et le Libanais Paul Chaoul, poète.

Selon Ezzedine al-Madani, président du prix, les créateurs primés ont été sélectionnés pour “leurs qualifications dans la littérature arabe par un jury tunisien de grandes références littéraires dirigé par la poétesse, Jamila Mejri, afin “motiver à la créativité et l’innovation, dans divers genres littéraires et poétiques”.

Pour Mohammed Zine El Abidine, ministre des Affaires Culturelles, “ce genre de récompenses, compte tenu de sa symbolique culturelle et civilisationnelle, est à même de soutenir la pensée et la recherche littéraire et tout ce qui est création littéraire ou poétique.

Il a souligné l’importance du partenariat public/privé à travers l’appui économique à la culture dont l’aspect artistique, créatif et intellectuel porte le rêve d’un esprit sain et un comportement citoyen.

Selon les conditions générales de participation à ce concours, les oeuvres doivent être un recueil ou une collection de poésie en Arabe littéraire publié entre le 1er janvier 2015 et le 31 mai 2016.

Chaque créateur est également obligé de présenter une oeuvre qui n’a pas fait l’objet d’une traduction, ni ayant participé aux précédentes éditions du concours en question ou aucun autre concours qu’il soit tunisien, arabe ou étranger.

Ce prix parrainé par la Banque de Tunisie (BT) est d’une valeur de 20 mille dinars. Après avoir été suspendu en 2011, le prix Abou El Kacem Chebbi créé en 1984, est de nouveau relancé par le ministère des Affaires Culturelles (en juin 2016) marquant l’importance donnée au mécénat privé dans la promotion de la culture.

Avec tap

Print Friendly

Plus :  Art   Kult   TopNews






  • Envoyer