2ème édition de Smart Expo : «l’Entreprise à l’heure du Numérique»

Consciente des bénéfices que la digitalisation peut apporter, la société Innovation Business Network (IBN) a organisé le vendredi 10 mars à Tunis, sous l’égide du Ministère de Ia Communication, des Nouvelles Technologies et de l’Economie Numérique, la deuxième édition de « Smart Expo » et ce le 10 Mars 2016.

Durant cette journée, qui a réunit des personnalités internationales a été une occasion de créer un riche débat autours de l’économie numérique (comment booster les compétences, les différents chantiers TIC en cours, la transition digitale pour les entreprises étatiques…).

L’informatisation est venue révolutionner les entreprises en permettant de convertir un flux de documents papiers ainsi que tous les processus qui y sont liés en un flux numérique. Cette vague de numérisation concerne aujourd’hui toutes les entreprises, qu‘elles soient PME, ETI ou multinationales, touche à tous les secteurs d’activités et tous les métiers.

Entre dématérialisation, SIRH, télétravail… les entreprises n’ont que l’embarras du choix parmi les différentes formes de digitalisation régies par la dynamique d’innovations technologiques. Encore faut-il que les entreprises prennent conscience de l’importance de s’engager dans un projet de transformation digitale et saisissent les clés facteurs de sa réussite.

Cela dit, que les entreprises choisissent d‘intégrer les outils numériques et les nouvelles technologies dans leurs processus ou même dans leurs produits, le but demeure toujours de créer de la valeur ajoutée, de gagner en performance, de se développer et ainsi se garantir une place dans un monde où la concurrence devient de plus en plus rude. La digitalisation offre en effet de multiples opportunités prometteuses pouvant avoir un impact majeur sur l’engagement des collaborateurs, leur rendement, la fidélisation des clients et bien sûr l’image de l’entreprise et son positionnement sur le marché auquel elle appartient.

Cette seconde édition, inaugurée par Habib Dabbabi, Secrétaire d’Etat à l’économie numérique, a permis de dresser un état-des-lieu quant à la stratégie numérique élaborée par le gouvernent. Mr Dabbabi évoqué la nécessité d’avoir un responsable transverse, une sorte de nouvelle agence qui sera responsable de l’exécution du plan digital au sein du ministère des TIC. « Nous avons proposé au Chef du gouvernement, un texte de loi relatif à l’élaboration de cette future entité et nous ferons en sorte d’accélérer les démarches au plus vite pour sa finalisation ».

Parmi les actions entreprises par le ministère, le développement de  Tunisie Télécom et de la Poste qui selon Mr Dabbabi, représentent les outils majeurs de digitalisation pour l’Etat Tunisien qui en détient respectivement 65 % et 70%.

« Le code du numérique fait également partie d’un autre chantier qui assurera un cadre juridique plus adapté aux numérique. Il sera l’outil qui appuiera l’investissement, facilitera la transition vers la digitalisation et qui va cadrer les entreprises tunisiennes à passer l’ère du numérique » a ajouté le responsable qui a évoqué au passage, l’importance de l’entreprenait qui englobe la création de nouvelles startups, gage d’innovation « Nous préparons un texte Digistratup qui sera l’équivalent de la loi 72. Ainsi, ce nouveau label, qui fera son apparition en 2017 prévaudra pour les 15 à 20 années à avenir d’où son importance pour l’économie nationale».

 

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Tek   TopNews






  • Envoyer