Nessun Dorma de Pavarotti a retenti fort à l’ouverture du Festival d’El Jem 2017

Le hasard ne pouvait pas choisir mieux qu’une belle soirée de pleine lune pour rendre hommage à un astre de la musique et une sommité de l’art lyrique Luciano pavarotti, dans le cadre majestueux du théâtre antique d’El Jem éclairé de mille lumières à l’occasion. L’hommage a été rendu par l’orchestra dell’Opera Italiana di Parma et plusieurs ténors et sporanos étrangers pour saluer la mémoire du grand artiste qui a marqué des générations et qui a rejoint les étoiles 10 ans auparavant.

Plus qu un chanteur Luciano Pavarotti est un ambassadeur de la paix, un fervent défenseur de la cause des enfants maltraités et des réfugiés et une icône incontournable de l’opéra. Les trentenaires se souviendront des shows télévisés “Pavarotti & friends”, ces concerts caritatifs ou il partageait la scène avec les meilleurs stars de l’époque et dont les recettes sont renversées à des causes humanitaires.

Les mélomanes fans de musique classique se souviendront des plus grands airs d’opéra chantés par le ténor italien, un art qu’il a réussi à populariser de son vivant de part sa personnalité attachante et ses performances remarquables.

Thysdrus a accueilli au cours de la soirée du Samedi 08 Juillet 2017, à l’occasion de l’ouverture de la 32ème édition du festival international de la musique symphonique d’El Jem, une série de représentations lyriques magistrale devant un public venu nombreux; presque 3500 spectateurs ont envahi l’amphithéâtre.

Plusieurs sont venus de Tunis en train, faisant plus de 3H et demi de route pour assister à ce concert exceptionnel. Les moins chanceux ont pu regarder le concert de l’extérieur sur un écran géant et à la télé, puisque l’hommage à Luciano Pavarotti a été diffusé en direct sur la chaîne Wataniya 2.

Le concert a été dirigé par le Maestro Paolo Andreoli et l’orchestre a régalé les présents avec les plus célèbres airs de l’opéra italienne interprétés par des chanteuses membres de Pavarotti Foundation à l’instar de Matteo Desole (tenor), Jenish Ysmanov (tenor), Matteo Mezzaro (tenor), Biagio Pizzuti (baritone), Elisa Maffi (soprano) et Caterina Piva (mezzosoprano) ainsi que le ténor tunisien Hassen Doss.

Le public a pu apprécier un programme composé des morceaux super-classiques, une ouverture avec ‘Carmen’ puis la Traviata, La Donna è Mobile et une bonne liste de chansons associées à Pavarotti comme Mamma, Surdato Innamurato, Bungiorno, Caruso, O Sole Mio et la mythique Nessun Dorma.

Nessun Dorma est le dernier titre que Luciano Pavarotti a interprété avant sa mort et cela lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de 2006 à Turin en Italie. Ce fut un grand moment d’émotion quand cette chanson a retenti dans l’enceinte du Colisée.

Les musiciens et chanteurs ont reçu un standing ovation de la part du public qui a longtemps applaudi leur performance, et le finish fut encore plus beau quand la voix de Pavarotti a résonné à El Jem, le ténor n’a jamais fait un concert derrière ses murs, mais même virtuellement, on arrivait à s’émouvoir de cette présence imposante, ce charisme inégalé et cette musique intemporelle qu’aucune frontière ne pourra freiner l’élan.

Sara Tanit

Lire aussi :

Festival de Musique Symphonique d’El Jem 2017: Programme du 08 juillet au 12 août

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Event   Festivals   Kult






  • Envoyer