Ness > Actu

La meilleure université de Tunisie est… virtuelle

L’Université Virtuelle de Tunis est la seule représentante de notre enseignement supérieur dans le Top 100 des universités arabes. Seule l’École Supérieure des Communications de Tunis sera également présente dans le Top 100 africain.

L’Université Virtuelle de Tunis est la seule, avec  l’École Supérieure des Communications de Tunis à figurer dans le Top 100 des meilleures universités africaines. Elles occupent respectivement la  49ème et la 99 ème position dans le classement fourni par  Webometrics Ranking of World Universities, organisme de recherche qui se fonde que sur la visibilité des universités sur le web.

Le même organisme classera l’université Virtuelle de Tunis à la 53ème place, parmi les 100 premières universités arabes . La nouvelle université sera même le seul représentant de nos grandes écoles dans la hiérarchie arabe. Un succès donc, puisque le nouveau-né virtuel, du haut de ses 8 ans d’existence, réussit là où échouent nos universités visiblement vieillissantes. Un comble, deux ans à peine après que l’on ait fêté en grandes pompes, le Cinquantenaire de l’Université Tunisienne.

Toujours est-il que l’UVT, établissement public créé en 2002, a apparemment le vent en poupe. Les classements évoqués ont été mis en place par le Cybermetrics Lab, un groupe issu du Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique, un organisme public espagnol. La hiérarchie établie se base d’abord et avant tout sur la visibilité des institutions universitaires sur le web. En clair, ce sont les écoles qui mettent le plus de documents, de travaux de recherches, de thèses, en ligne, qui seront favorisés. L’objectif affiché étant de pousser les responsables des universités du monde entier à, «reconsidérer leur politique du web, et à augmenter de manière significative le volume et la qualité de leurs publications électroniques».

Le classement est donc discutable puisqu’il ne reflète pas nécessairement la qualité des enseignements prodigués par nos Hautes Ecoles. Mais on regrettera toutefois leur absence, alors que l’on ne cesse de mettre en avant nos supposées prouesses sur le Net.

A cet égard, l’Université Virtuelle, dont l’existence même repose sur le web, ne pouvait qu’être la mieux placée. Mais delà à imaginer qu’elle serait la seule et unique représentante de notre enseignement supérieur... Mais ne boudons pas notre plaisir.

Avec ses «8 programmes de formation, dont 04 mastères professionnels (en prospective appliquée et en neuroradiologie), des formations de licences», et même des formations «transversales» (voir le site de l’uvt pour plus de précisions), le succès de l’UVT est digne d’être signalé. Cerise sur le gâteau, «l'ensemble des formations dispensées par l'UVT sont reconnues par le ministère tunisien de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la Technologie».

Lotfi Ben Cheikh