Ness > Emploi

Tunisie : Compagnie des Phosphates de Gafsa, l’OpenGov au secours du recrutement

© tekiano.com | Mardi, 06 Mars 2012 18:08 | Mots clés : CPG Opengov recrutement concours

 

Une nouvelle application OpenGov a été lancée lundi 5 mars : cpg.concours.gov.tn . Destinée aux candidats au concours de recrutement d'agents d'exécution à la Compagnie de Phosphate de Gafsa, ses initiateurs espèrent garantir la transparence dans les procédures de recrutement.

cpg-open-gov-070312Le site cpg.concours.gov.tn a été lancé hier par la Compagnie de Phosphate de Gafsa (CPG) et le Ministère de l'emploi. Dans un communiqué conjoint, repris par la TAP, les deux parties précisent que cette application permet « la publication de la liste des candidats et non pas des lauréats au concours de la CPG, et ce, afin de leur permettre de vérifier la réception de leurs dossiers et l'exactitude des données qui les concernent, en vue de compléter les documents manquants.»

Les listes des candidats seront publiées par délégation conformément au calendrier suivant :

Mdhilla et Om Larayes : du 5 au 9 mars 2012,

Redeyef : du 7 au 11 mars 2012,

Metlaoui : du 10 au 14 mars 2012

Le recrutement au sein de la Compagnie de Phosphate de Gafsa reste cependant très délicat. L'annonce des résultats du dernier concours en novembre 2011, a entraîné une vague de violence dans le bassin minier de Gafsa. A l'époque, la CPG, principal employeur des habitants de la région, avait justifié son choix par "des critères de recrutement basés sur ses besoins réels en ouvriers et cadres ainsi que sur le paramètre de compétence", alors que les habitants des localités de M'dhilla et Om Larayès ont crié au favoritisme. Cette nouvelle application OpenGov favorisera la transparence et permettra aux candidats de vérifier les critères d'admission et de refus.

Rappelons que le projet OpenGov TN est un projet mené par un groupe de tunisiens plaidant pour la transparence et dont le point commun est leur « conviction qu'OpenGov/OpenData sont garants d'une réelle démocratie participative». Réunis sur Facebook, le groupe a réussi à lancer une grande campagne médiatique #7ell : pour la transparence à l'assemblée constituante, au mois de janvier dernier. Le projet a eu le soutien de plusieurs élus de l'assemblée constituante dont Lobna Jeribi, Mabrouka Mbarek et Haythem Ben Belgacem.

 

Tekiano