Ness > Politik

Tunisie : Le gouvernement poursuit sa dégringolade dans les sondages

 

Le dernier baromètre politique de l'année d'EMRHOD Consulting a été présenté mercredi 19 décembre par le directeur du cabinet M. Nabil Belaam. Une occasion pour faire le point sur l'état de l'opinion des Tunisiens avant et après les élections du 23 octobre 2011.

En 2011, ils étaient 75% des à penser que 2012 serait une année «meilleure», 11% se sont prononcés pour «pire». En décembre 2012, ils sont 43% à être optimistes pour 2013, et 32% à penser que l'année prochaine serait pire.

L'indice de l' «espoir économique» recule lui aussi. De 58% des Tunisiens pensant à une prospérité économique en 2011, on passe à 30% en 2012. Le pourcentage des Tunisiens envisageant des difficultés économiques a bondi de 20 points de pourcentage, passant de 24 à 44% en une année.

Sur le plan politique, le résultat des élections du 23 octobre ne semble pas avoir convaincu tout le monde. En effet, 45% des Tunisiens pensent que des partis/listes méritaient d'avoir moins de sièges à l'assemblée constituante. 47% d'eux citent Ennahdha. D'un autre côté, 40% des Tunisiens estiment que des partis/listes méritaient plus de sièges dans ces élections. 21% d'entre eux citent le PDP (devenu Al Jomhouri après sa fusion avec Afek Tounes).

La satisfaction des Tunisiens par rapport au rendement du gouvernement s'est considérablement dégradée en 12 mois d'exercice passant de 61.4% de satisfaits au premier trimestre 2012 à seulement 30.9 au mois de décembre de la même année. Le gouvernement perd 10 points de pourcentage chaque trimestre.

emrhod-gov-jebali-191212

Même chose pour la présidence de la République qui passe de 59.8% au premier trimestre à 34.4% au quatrième trimestre, et l'assemblée nationale constituante de 50.2% à 29.6% pour la même période.

Concernant les intentions de vote, Ennahdha recule de 1.6% par rapport au troisième trimestre mais garde sa première place avec 20.4% des intentions de vote, suivi de Nida Tounes avec 15.8% (+2.4%), et le Front Populaire avec 5.3% (+1.7).

Pour les personnalités politiques, l'ancien Premier ministre Béji Caied Essebsi est toujours leader avec 12.2%, devant l'actuel Président de la République Moncef Marzouki avec 8.9% et le leader du Front Populaire Hamma Hamami avec 5%. Selon Nébil Belaam, le déclin de Marzouki avait commencé avec l'affaire de Baghdadi Mahmoudi. A noter que 35.6% ne savent pas pour qui voter et 15.9% ont répondu pas «Aucun».

emrhod-pop-personnalites-19

EMRHOD consulting s'est aussi intéressé à l'indice de religiosité en Tunisie. A la question «indépendamment du fait que vous assistez à un lieu de culte ou non, diriez-vous que vous êtes une personne religieuse, pas religieuse ou athée par conviction ?», la réponse des sondés était comme suit : 75% religieux (pour une moyenne mondiale de 59%), 22% non religieux (pour une moyenne mondiale de 23%), 0% athée par conviction (pour une moyenne mondiale de 13%) et 2% on refusé de répondre (pour une moyenne mondiale de 5%).

L'enquête d'EMRHOD a été réalisée entre le 28 novembre et la 8 décembre 2012 auprès d'un échantillon représentatif de la population tunisienne en âge de voter (18 et plus). 1200 personnes ont été interrogé dans 16 gouvernorat du pays (65% en zone urbaine, 35% en zone rurale).

S.B.H

A Lire :

Tunisie- Sondage: 42% des Tunisiens ne savent pas pour qui voter

Tunisie- Sondage: L'écart se resserre entre Ennahdha et Nida Tounes

Tunisie-Sondage : Ennahdha recule mais reste en avance