Tek > Hardware

Tunisie : Les tablettes Pc débarquent à partir de 299 dinars !

© tekiano.com | Lundi, 22 Novembre 2010 01:00 | Mots clés : Tablette pc tablette tactile smartpad hexabyte fai tunisie galaxy tab ipad

Considérées par certains comme les outils high-tech du 21ème siècle, les tablettes tactiles font enfin leur apparition en Tunisie. Surtout que le Salon de l’informatique et de la bureautique (SIB 2010) sera l’occasion idéale pour les découvrir et de bénéficier de remises exceptionnelles.

Entre les rumeurs du lancement imminent du Galaxy tab par l’opérateur universel Orange Tunisie et l’annonce récente de l’arrivée du Smartpad, de la part du fournisseur d’accès à internet Hexabyte, la guerre des tablettes Pc tactiles ne fait que commencer en Tunisie. Surtout que le Salon de l’informatique et de la bureautique (SIB 2010) offrira l’occasion idéale pour jeter un petit coup d’œil à ces nouveaux produits qui seront sans doute l’une des attractions phares du salon.

Mais en attendant, c’est Hexabyte qui a ouvert les festivités, en présentant en avant première sa toute nouvelle tablette PC : le Smartpad qui tourne sous Androïd 2.1, est qui est doté d’un capteur wifi intégré, d’un écran en haute définition et d’un accéléromètre….Il est proposé pour la somme de 499 dinars, sachant que le FAI proposera une promotion exclusive dans le cadre du lancement de son produit durant le SIB 2010. Le Smartpad sera alors disponible pour 399 dinars ! Mais les clients du FAI, eux, pourront acquérir cette tablette pour la somme de 299 dinars, soit pratiquement une économie de 200 dinars.

En attendant d’en savoir plus, durant les jours à venir, sur les réelles potentialités qu’offre le smartpad, on peut, dès à présent s’accorder que son prix demeure assez intéressant, par rapport à ces concurrents, notamment le Galaxy Tab qui coute quand même 1400dinars ou encore l’iPad, disponible à partir de 499€ (soit plus d’un millier de nos dinars). De quoi faire fuir illico presto le tunisien moyen, qui, face à ces prix exorbitants, pourrait choisir, pour la même somme, un laptop digne de ce nom.

Car sans se voiler la face, ces tablettes tactiles, aussi évoluées soit-elles et malgré les quelques avantages qu’elles ont pu offrir jusqu’à présent (l’ergonomie du tactile, la fluidité de l’écran, la possibilité de la reconvertir en liseuse ou en console de jeu…) la plupart des spécialistes s’accordent à dire que ces machines à l’allure futuriste font plutôt office de gadgets, sans plus. Elles ne s’avèrent donc pas aussi indispensables qu’un laptop où qu’un netbook, à moins bien sur, de vouloir s’en servir pour d’autres raisons (frime, fashion victim…).

D’autres soutiendront au contraire, qu’elles ont d’énormes potentialités futures, notamment en terme d’applications pouvant y êtres associées. Mais en attendant, d’un point de vu matériel, la technologie des tablettes tactiles n’a plus de secret pour personnes puisqu’il existe autant de choix de marques connues (et moins connues) que de déclinaisons possibles. La preuve, avec cette tablette chinoise qui avait fait parler d’elle à peine trois semaines après la sortie officielle de l’iPad, il y a de cela quelques moins (lire l’article Tunisie : En attendant le frère chinois de l’iPad ). Parions que depuis, elle a du faire des petits et pour beaucoup moins cher. En tout cas, on attend avec impatience que l’empire du milieu veuille bien en expédier quelques unes dans nos célèbres boutiques du centre ville…

Samy Ben Naceur