Tunisie : Quel Maktoub pour Faute 2 Frappe ?

«Notre vie, est-elle une faute de frappe ?» une question dans une pièce de théâtre avec Atef Ben Hassine en tête d’affiche. L’interprète du personnage désormais culte, Choko, est de retour au théâtre. Serait-il prisonnier de son Maktoub ?

«Il n’y aura pas de Choko qui va «y mettre de l’ambiance» comme certains l’auraient cru. On reste fidèle à une certaine orientation théâtrale. Ceux qui cherchent à trouver Choko sur scène n’auront pas leur compte» nous confie l’acteur et metteur en scène Atef Ben Hassine lors d’une conférence de presse tenue samedi 5 décembre au sujet de «Faute 2 Frappe». Il n’empêche. L’étiquette de «Choko» lui colle à la peau comme l’attestent les commentaires qui fusent sur Facebook.

«C’est suite à une rencontre avec Atef sur le plateau de tournage de Maktoub qu’on a décidé de travailler ensemble» raconte Houssem Sahli, metteur en scène de Faute 2 Frappe. Aux côtés du grand comédien tunisien Jamel Madani, Atef Ben Hassine sera sur la scène du Théâtre Municipal de Tunis, mardi 08 décembre, dans «Faute 2 Frappe», un spectacle dont le texte et la mise en scène sont assuré par Houssem Sahli.

Avec une page hyperactive consacrée à l’événement sur facebook, la campagne communicationnelle de «Faute 2 Frappe» sur le web est inévitable. «La réussite d’une pièce de théâtre nécessite beaucoup de travail indépendamment de la création artistique en elle-même. La communication sur internet, l’affichage, les relations presse, c’est nécessaire» dixit Houssem Sehli. «Mais c’est difficile de créer et de travailler sur la communication en même temps. Avec cette prod, j’ai le privilège de créer sans me faire d’autres soucis» ainsi évoque le metteur en scène et auteur de cette pièce, la collaboration entre sa propre prod «Si Magic» et ses partenaires «Alkazart+». La communication et l’événementiel de «Faute 2 Frappe» sont assurés par «Alkazart+». Bannières publicitaires, jeux concours par sms et même une bande annonce promotionnel ont alimenté le suspense. Depuis plus d’un mois, le buzz de «Faute 2 Frappe» suscite diverses réactions des internautes.

Est-ce qu’il sera prisonnier de son propre Maktoub, même avec tout ce buzz ? «Ça se peut ! Et j’ai peur de ça. Dans notre rapport avec le public, toute la difficulté s’y situe. Auparavant, quand on travaillait à El Teatro, on connaissait notre public et il nous connaissait également. D’une manière générale, Il n’y avait pas tout ce brouhaha autour d’une pièce de théâtre. Avec Faute 2 Frappe, c’est autre chose». Protagoniste de Maktoub, feuilleton diffusé durant ramadan sur Tunis 7, Choko est devenu plus qu’un personnage. Difficile de s’en défaire.

Le potentiel d’Atef Ben Hassine est longtemps resté dans l’ombre malgré sa participation dans de nombreuses créations théâtrales à succès. Il ne s’agit ni d’un novice ni d’un talent révélé par la télé. Avant la pacotille de Maktoub, Atef s’est distingué par son travail en tant que comédien dans des pièces de Taoufik Jebali tel qu’«Ici Tunis» en 2002, «Les Palestiniens» en 2003 et «les voleurs de Baghdad» en 2004. Il est aussi l’auteur et metteur en scène de «Légendes» en 2001, «Etat civil» en 2005 et «Copie non-conforme» en 2007.

A travers une équipe jeune et compétente, «Faute 2 Frappe» vient ponctuer une étape décisive dans l’évolution de la production théâtrale en Tunisie. Mais ce ne sera sûrement pas l’ultime accrochage entre l’élitisme du quatrième art et le populisme souvent démagogique du petit écran. Le buzz cybernétique de «Faute 2 Frappe», permettra-t-il d’équilibrer les forces ? Arrivera-t il à rectifier des lignes bourrées d’erreur et de confusion ? Un défi difficile à relever !


Thameur Mekki

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu






  • Envoyer