Le taux de visibilité des femmes dans les médias tunisiens est estimé à 22%

 

Les femmes restent très peu visibles dans les médias tunisiens avec un taux estimé à 22%, constate une étude réalisée par le groupe arabe d’observation des médias en partenariat avec le Conseil national des libertés en Tunisie et de la Coalition pour les femmes de Tunisie.

Le groupe de travail a pris un échantillon de six quotidiens (Al Maghreb, Al Chourouk, Al Tounsiya, Al Sarih, La Presse et le Temps), de cinq fréquences (Radio Tunis, Radio6, Radio Kalima Radio Mosaïque et Express FM) et de l’ensemble des chaînes TV basées en Tunisie, à savoir El Wataniya, Hannibal, Nessma et Al Tounsiya

Le rapport de ce travail d’observation qui s’est intéressé aux questions genres dans les médias tunisiens (janvier-mars 2013) montre qu’une personne sur 7, dont parlent les médias ou qui parle dans les médias, est une femme avec un taux global se situant aux alentours de 15% (16,5% dans l’audiovisuel et 14% dans la presse écrite).

Le groupe d’observation relève une parité entre les journalistes hommes et femmes en termes d’apparition, notamment dans l’audiovisuel. Ils considèrent toutefois que cette prépondérance féminine a pour objectif de «masquer la rareté des sujets féminins». C’est que les présentatrices parlent des hommes à hauteur de 87%.

Les productions médiatiques sont centrées sur les femmes 10 fois moins souvent que sur les hommes et que plus l’information est «sérieuse» moins il y a de femmes.

L’étude a également montré que les femmes ne représentent que 13% des sujets «dont on parle» et que les médias publics «font un peu mieux que les autres» pour ce qui est de la présence des sujets femmes (17% pour AL Wataniya 1 et 19% pour la radio nationale).

Source : TAP

Print Friendly

Plus :  Medias   News






  • Envoyer