Découverte d’anticorps puissants qui font disparaître le Sida (HIV)

 

hiv-sida-2013Ausculté sans relâche depuis plus de trente ans, le syndrome de l’immunodéficience acquise, autrement dit le virus du Sida, conserve encore bien des secrets. Aujourd’hui, la recherche s’apprête-t-elle à révolutionner la lutte contre le sida?

Selon une étude parue mercredi 30 octobre dans le magazine scientifique Nature, des anticorps testés sur des singes pourraient ouvrir la voie à de nouvelles découvertes concernant le virus du Sida, et peut-être même un futur traitement.

Deux études, menées à Harvard et au National Institute of Allergy and Infecious Diseases, ont testé l’efficacité «d’anticorps puissants» sur des macaques infectés par un mélange entre le VIH et son équivalent simiesque (SHIV).

Comme le note le site de la BBC, les données de l’équipe de Harvard ont montré que «l’injection de ces anticorps avait fait disparaître le virus du sang des singes cobayes, jusqu’à ce qu’il soit complètement indétectable, en 3 à 7 jours».

Un effet qui a duré entre un et trois mois avant que le virus refasse son apparition. Mais «dans 3 cas, le SHIV n’est jamais réapparu pendant les 250 jours de l’étude». Des résultats qui sont donc encourageants.

Selon Dan Barouch, professeur à Harvard Medical School, «l’effet de ses “anticorps puissants” est profond et sans précédent. C’est probablement l’effet anti-viral thérapeutique le plus large jamais vu», rapporte le site de la BBC.

Reste à savoir si ces résultats pourront être appliqués à l’homme. Le Sida est une maladie incurable –jusqu’à présent en tout cas- mais il existe des traitements, comme la trithérapie, qui permettent aux patients d’avoir une espérance de vie presque normale. Si ces anticorps, qui vont être à présent testés chez les humains, étaient efficaces, ils pourraient être prescrits en plus de la trithérapie, ou même servir pour la constitution d’un vaccin.

A.A

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer