Bientôt, un petit robot humanoïde dans les facultés tunisiennes ?

 

L’association ESPRIT MOBILE est en ce moment en quête de soutien, en vue d’acquérir un robot à vocation éducative et de recherche scientifique. Baptisé NAO, ce petit robot, totalement interactif, est une sorte d’humanoïde autonome, programmable et mesurant environ 58 cm.

NAO, un concept révolutionnaire de robot humanoïde

Développé par la société française Aldebaran Robotics, une start-up dont le siège social est situé à Paris, ce robot humanoïde est le plus utilisé dans le monde de l’enseignement. Plébiscité par les écoles primaires jusqu’aux universités, ce robot, que nous évoquions déjà dans un article précédent, est devenu le partenaire préféré des professeurs permettant de rendre l’apprentissage ludique et pratique.

D’autant plus que NAO aide à la recherche, travaille dans les hôpitaux, exécute des numéros de comédie et joue même au Soccer. Il va également à l’école, pour aider les enfants aux besoins particuliers tels que ceux atteints d’autisme.

nao-robot-esprit

Depuis 2008, il s’en est écoulé près de 2.600 exemplaires, au prix de 12.000 euros pièce (environs 26.800 dinars). Pour ne citer qu’un seul exemple de l’engouement du milieu scientifique pour ce petit robot : l’Université de Tokyo qui en possède, à elle seule, une trentaine! Grâce à NAO, les étudiants du monde entier se retrouvent face aux applications concrètes de l’innovation. Que l’on soit passionné de sciences, de technologies ou de mathématiques, chacun peut permettre au fur et à mesure à NAO d’acquérir de nouvelles facultés.

On peut ainsi le programmer pour lui apprendre à danser, à jouer au foot, où même à conduire comme ces étudiants d’Epitech Montpellier ! Même si l’objectif principal de NAO demeure l’assistance à la personne, notamment des enfants atteints d’autisme.

Un outil de recherche intéressant pour les universités tunisiennes

Aucune université tunisienne n’a jusqu’à présent pu se procurer ce formidable petit robot qui pourrait pourtant apporter un plus indéniable en termes de recherche et de développement. D’autant plus que nos ingénieurs tunisiens ont montré à maintes reprises qu’ils excellaient dans le domaine de la robotique.

robot-nao-esprit

Notre confrère Tunandroid, qui a relayé cet appel au don dans l’un de ses articles, encourage toute contribution, sponsoring ou n’importe quelle forme de financement pour que nos jeunes chercheurs (issus des écoles privées et étatiques) puissent se procurer l’un de ces robots. Ils auront ainsi l’opportunité d’évoluer avec le même matériel scientifique que ses confrères européens ou japonais.

Présentation de l’association ESPRIT

Fondée en septembre 2012, ESPRIT MOBILE est la première association tunisienne pour les développeurs sur les systèmes d’exploitation mobiles. Elle représente une plateforme nationale qui permet aux jeunes d’explorer dans un premier temps les systèmes d’exploitation mobiles puis de développer leurs potentiels et aussi tisser un réseau international.

L’équipe est composée de plus de 70 membres : 12 ingénieurs consultants en Informatique/Télécom, 3 graphistes, 60 étudiants et ont travaillé sur le développement des applications sur les différentes plateformes mobiles natives et multi-plateformes (Android, BlackBerry, iOS, Windows Phone, Tizen, etc. sur Smartphones, Tablettes, SmartTV, …).

A lire :

Tunirobots 13 : Bataille «maléfique» de robots à l’INSAT

Tunirobots 2012 : Bataille de robots et première fusée tunisienne

Tunisie : L’ESTI premier prix à Tunirobot 2011

Tunisie : La guerre des robots se poursuit à l’INSAT

S.B.N

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






  • Envoyer