Le racisme en Tunisie : Parlons-en !

 

racisme-atsm-140Oui, la Tunisie est le premier pays arabo-musulman à avoir aboli l’esclavage. C’était le 23 janvier 1846. 168 ans plus tard, le racisme anti-noirs en Tunisie existe toujours, il se sent, demeure un sujet tabou, et on refuse presque d’admettre qu’il existe des Tunisiens noirs, en s’adressant systématiquement à eux en français ou en anglais mais ils sont pourtant estimés à presque 15% ou plus de la population tunisienne.

L’esclavage a été abolie en Tunisie par le décret beylical du 23 janvier 1846 grâce aux efforts d’Ahmed Bey qui a réussi a obtenir des fatwas dans ce sens et avant même des pays comme la France qui l’a fait le 27 avril 1848, l’Argentine ou encore les Etats-Unis.

Pourtant, les gestes, paroles, blagues et connotations racistes existent encore en Tunisie. Les Tunisiens qui rencontrent leurs homologues noirs font toujours des grimaces, des gestes de superstition et les appellations comme «Wassif» (qui veut dire esclave), Kahla ou Kahlouch (littéralement noir) ou Black sont toujours de rigueur.

L’Association tunisienne de soutien des minorités «A9aliyet» tient à mettre sous les feu des projecteurs ce tabou que tout le monde veut ignorer. Dans la vidéo qui suit, des noirs tunisiens reprennent ces qualifications d’une façon ironique :

{youtube}Zo7jkF09_0I{/youtube}

ATSM ou «A9aliyet» est une association qui s’engage à défendre par les moyens autorisés par la loi les droits légitimes des minorités et défend les minorités des différents types (religieux, culturel, ethnique, sexuel, physique, social …).

L’article 20 de la Constitution tunisienne stipule que «Les citoyens et les citoyennes sont égaux en droits et devoirs. Ils sont égaux devant la loi sans discrimination aucune…». Pourtant, rien ne criminalise en Tunisie les injures racistes, les comportements racistes qui empêcheraient des noirs tunisiens ou des Africains de louer dans un endroit donné par exemple… Une révolution des mentalités qui tarde à venir..

 

S.B.

Lire aussi :

Colloque « La vie universitaire des étudiants Africains sub-sahariens en Tunisie : ses limites et ses perspectives » par TAICE

Print Friendly

Plus :  Actu   TopNews






Une réflexion au sujet de « Le racisme en Tunisie : Parlons-en ! »

  • Envoyer