Le comédien tunisien Taieb Oueslati décédé

taieb-oueslati-deces-23122014

La scène culturelle et la famille théâtrale vient de perdre le célèbre comédien Taieb Oueslati décédé lundi soir à l’âge de 70 ans, et ce, après une longue maladie. Né le 23 juillet 1944, le défunt a fait des études théâtrales dans les années 60 à l’école de théâtre arabe dénommée aujourd’hui l’institut supérieur des arts dramatiques (Isad).

Taieb Oueslati avait participé à plusieurs séries télévisées entre 1969 et 1973, a témoigné à l’agence tap, son ami et compagnon de route l’acteur et le dramaturge tunisien Mongi Ben Brahim. Le défunt, a-t-il mentionné, avait séjourné à l’étranger entre 1973 et 1978 au Japon, en Chine et en Inde où il a joué dans un film indien.

A son retour en Tunisie en 1978, il a enseigné en tant que professeur de théâtre dans plusieurs lycées. Il a participé à plusieurs pièces dont “Ena El Haditha” du théâtre national en 1984, ainsi qu’à d’autres oeuvres produites par le Théâtre Quotidien dont” Midia” (1990) aux cotés de Mouna Noureddine et Béchir Drissi, “El Khima” (2001), “El beb” (2002) et “Les gardiens de la médina” (2008).

Parlant plusieurs langues (turque, japonaise, espagnole, indienne etc) Taieb Oueslati a joué plusieurs rôles dans des films tunisiens comme “Essaida” (1997) et “Le Prince” (2004) de Mohamed Zran mais aussi des longs métrages étrangers tournés en Tunisie (américains, italiens, anglais et français) dont “Or Noir” (2011) de Jean Jacques Annaud.Grand sportif, “Am Taieb” comme il aimait qu’on l’appelle avait un projet de production de pièces théâtrales destiné à l’enfance, témoigne Mongi Ben Brahim.

Source : TAP
Print Friendly

Plus :  Actu   News






  • Envoyer