Hatem Atallah nouveau directeur exécutif de la fondation Anna Lindh

La nomination du tunisien Hatem Atallah, au poste de nouveau Directeur Exécutif de la Fondation “Anna Lindh” a été approuvée lundi, par le Conseil Administratif de la fondation. Le Conseil composé de 42 hauts fonctionnaires de l’Union pour la Méditerranée, s’est réuni à Bruxelles, en présence d’institutions de l’Union Européenne et de la Ligue Arabe, comme observateurs, selon un communiqué de la délégation de l’Union européenne en Tunisie.

hatem-atallah-anna-lindh-foundation

Hatem Atallah conduit une carrière internationale diplomatique et managériale distinguée, au cours de laquelle il fut l’Ambassadeur de Tunisie au Royaume-Uni et chef de la représentation Tunisienne à l’Union Africaine.

Il dirigera le siège international de la Fondation Anna Lindh à Alexandrie (Egypte) dès le mois prochain, pour mener le nouveau programme de la Fondation (2015- 2017), en collaboration avec la nouvelle présidente élue de la fondation, Elisabeth Guigou.

Le nouveau programme d’Anna Lindh est cofinancé par l’Union européenne et les pays membres de l’Union pour la Méditerranée. Le programme combine des actions à grande échelle dans les domaines de la culture, des média, de l’éducation, de la traduction et des jeunes, avec un rôle de plaidoyer autour des tendances interculturelles et les actions de base à travers son réseau Euro-Méditerranéen de plus de 4000 organisations de société civile et ONG.

La création de la fondation Anna Lindh, institution émanant des gouvernements du Partenariat Euro-Méditerranéen, remonte à 2005. Elle agit comme un réseau en constant développement rassemblant des organisations de la société civile travaillant pour le dialogue dans la région. Elisabeth Guigou a souligné lors de cette réunion, que «l’action de la Fondation Anna Lindh n’a jamais été aussi nécessaire pour faire face à ceux qui veulent créer des divisions au sein et entre nos sociétés. Face aux évènements récents, il y a une solidarité et une coalition de bonne volonté parmi les citoyens de la Méditerranée, que la Fondation doit exploiter pour avoir plus d’échanges, plus de fraternité et plus de compréhension mutuelle.

Source : TAP

Print Friendly

Plus :  Actu   Ness   News






  • Envoyer