Caserne de Bouchoucha : L’amateurisme des médias tunisiens

«Un militaire a ouvert un feu nourri faisant des blessés parmi ses collègues qui se trouvaient à l’intérieur de la caserne Bouchoucha au Bardo, faisant plusieurs blessés» a rapporté une dépêche TAP.

bouch

Des blessés, dont on ne précise pas le nombre, ont été transférés à l’Hopital militaire de Tunis. A près avoir tiré sur ses collègues, l’homme a finit par être maitrisé.

La brigade anti-terroriste a encerclé les environs de la caserne à l’avenue 20 mars et a évacué l’école primaire située à proximité de la caserne.

Toujours selon le communiqué, la brigade anti-terroriste procède actuellement à une vérification des lieux à l’intérieur de la mosquée qui se trouve à proximité. Pour le porte-parole de l’intérieur Mohamed Ali Laroui “Il n’y a eu aucun tirs à proximité de la mosquée et la situation est sous contrôle”.

Comme à leur habitude, les médias électroniques tunisiens et certaines radios (dont nous ne divulgueront pas le nom, par respect) n’auront pas manqué de faire mousser la situation, à peine quelques minutes après le drame! S’appuyant sur des faits non avérés (témoins hypothétiques, ouï-dire…), certains ont évoqué des attaques terroristes, tandis que d’autres,  ont même eu le temps d’élaborer des scénarios dignes de films d’action (attaque soit-disant perpétrée par 2 individus armés qui auraient ensuite pris la fuite, coups de feu provenant d’une mosquée…).

Bref, des articles écrits à la va-vite, sans même vérifier la source d’information, afin de faire le maximum d’audience. Influencés par le spectre du terrorisme, certains médias en oublient parfois que nul n’est à l’abri de faits divers, aussi malheureux soient-ils.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Actu   Ness   TopNews






Une réflexion au sujet de « Caserne de Bouchoucha : L’amateurisme des médias tunisiens »

  • Envoyer