Tunisie: 1ère université sans BAC, l’université populaire Mohamed Ali Hammi

La première université populaire de Tunisie « Université Populaire Mohamed Ali Hammi » vient d’ouvrir ses portes dans le quartier de Sidi Hassine Sijoumi. Une nouvelle initiative se basant sur un nouveau protocole d’enseignement horizontal et offrant un accès aux différents types de savoirs proposés par des professionnels volontaires.

université-populaire-mohamed-ali-hammi

Principe de l’université populaire

Loin des procédés usuels de l’université classique académique qui soumet l’étudiant à plusieurs conditions et l’exigence de l’obtention d’un diplôme, l’université populaire se libère de ses contraintes et se concentre sur le savoir.

Très répandues en France, mais aussi au Brésil et Afrique du Sud, les universités populaires sont des organismes d’éducation populaire, dont l’objectif est la transmission des savoirs théoriques ou pratiques pour tous.

Les Universités Populaires ont été créées à la fin du XIXe siècle par les organisations de travailleurs, afin de répondre à l’immense désir des prolétaires d’accéder au savoir et à l’émancipation qu’il procure. L’interactivité et la pratique du dialogue comme moyen d’accéder au contenu constituent l’un des paliers de ces établissements.

Pourquoi le choix de Sidi Hassine Sijoumi ?

Le quartier Sidi Hassine Sijoumi se caractérise par une forte concentration d’habitants et le déploiement de plusieurs écoles, lycées et usines. Ce quartier se caractérise également par un fort taux de chômage qui touche les jeunes et une interruption précoce de la scolarisation.

Etant un quartier marginalisé, le manque de moyens et d’encadrement fait entrer les jeunes dans la spirale de la contrebande et la déviance. On constate ainsi que plusieurs d’entres eux virent vers l’extrémisme, l’addiction au drogues ou l’immigration clandestine ou remplissent simplement les cafés des coins.

Dans ce contexte, le lancement d’un tel projet dans un tel milieu constituera une échappatoire pour ces jeunes et ouvrira peut être des possibilités d’emploi ou de nouvelles orientations.

L’université populaire Mohamed Ali Hammi (UPMH)

Cette première université populaire tunisienne est une initiative de l’association 1864 et l’union des diplômés chômeurs en partenariat avec le mouvement Zwawla et plusieurs artistes et universitaires. L’ UPMH a ouvert ses portes samedi 13 Février 2016 au sein du quartier défavorisé situé dans la périphérie de Tunis, Sidi Hassine Sijoumi et porte le nom du créateur du premier syndicat des travailleurs tunisiens Mohamed Ali El Hammi, qui a du quitter l’école très jeune et a intégré par la suite une université populaire à Berlin… Tout un symbole !

université pop tunisie

Il fallait une clé pour assister à la cérémonie d’inauguration, les invités étaient priés de ramener chacun avec lui un livre, une petite contribution pour alimenter la bibliothèque de l’établissement qui constitue un véritable nouvel espace pour enraciner plusieurs arts et savoirs dans les esprits des jeunes et moins jeunes de la localité.

Kamel Zaghbeni, écrivain, professeur de philosophie et un des fondateurs de l’université désire que cette première université qui a élu domicile dans une vieille usine de vêtements soit les prémices d’un mouvement qui touchera d’autres quartiers populaires de Tunisie.

Le réalisateur et acteur Nasreddine Shili, également un des fondateurs de l’UPMH, ajoute qu’un intérêt particulier sera accordé aux disciplines artistiques comme le théâtre, le cinéma et la musique. Des disciplines sollicitées également par les habitants.

Il précise que les cours qui seront donnés seront sérieux et rigoureux. Il y’aura aussi place à la philosophie, littérature, sciences juridiques, économie sociale… et d’autres matières qui seront enseignées par des professeurs qualifiés et volontaires.

Le début des cours est prévu pour le 01 mars 2016, l’université compte déjà 300 personnes inscrites et tout le monde peut s’enregistrer gratuitement.

Pour consulter les activités de cette université spéciale, vous pouvez la suivre sur sa page Facebook  لجامعة الشعبية محمد علي الحامي_Université Populaire Mohamed Ali Hammi

Sara Tanit

Print Friendly

Plus :  A la une   Actu   Ness






Une réflexion au sujet de « Tunisie: 1ère université sans BAC, l’université populaire Mohamed Ali Hammi »

  1. dramatique!!! bientôt à tout les coins de rue on verra une université!
    En fait, c’est quoi une université?
    De l’argent! du busness!
    c’est triste ! mais ces philo, intello, syndic… ont eu le dessus sur la loi et font ce qu’ils veulent _ ils continuent l’anarchie instaurée pa B. ali et al.

  • Envoyer