JMC 2016 : Nassir Chamma présente un Oud oriental fabriqué avec la fibre de carbone

Un prototype d’un Oud fabriqué en fibre de Carbone c’est l’invention proposée par le jeune tunisien Tahar ben Souissi en collaboration avec le musicien irakien Nassir Chamma, un des musiciens arabes qui maîtrisent le mieux cet instrument musical ancestral.

nassir-chamma-oud

Contrairement au oud ou luth en bois, très sensible à la chaleur et l’humidité, le Oud en fibre de carbone, extrêmement efficace et résistant, présente une belle esthétique où a été respecté l’authenticité de la qualité du son du oud en bois”, a mentionné Nassir Chamma à l’agence TAP.

Le musicien est venu spécialement de Baghdad en Tunisie pour présenter ce nouvel instrument dans le cadre du Salon des industries musicales, qui expose des instruments de musique au palais des congrès de Tunis, et qui se déroule en marge de la troisième édition des Journées musicales de Carthage JMC 2016.

Ce luth incassable et au son inchangeable se caractérise par son poids un peu plus léger que celui en bois. Ce sont seulement les connaisseurs et musicologies qui sont capables de différencier son son d’un oud en bois. Il n’est pas totalement fait en fibre de carbone puisque sa matière de base est un mélange entre fibre de carbone et bois, qui ne nécessite aucun entretien spécifique à la lumière de son endurance et de sa longévité.

Mehdi Ben Souissi a insisté sur trois éléments de base qui caractérisent le oud en fibre de carbone: “esthétique, son et longévité”.  Ce oud dans son nouveau look, est le fruit d’une expérience d’expérimentation collective entamée avec le soutien de plusieurs professeurs de Musique, en particulier Mohamed Yaareb Fadhel qui l’avait encadré à ses débuts.

Selon une déclaration de Nassir Chamma à l’agence TAP, “l’expérience du Oud en fibre de carbone est très utile dans les pays chauds avec un taux d’humidité élevé”. Puis il souligne “je suis spécialement venu de Baghdad afin d’épauler et soutenir cet étudiant à lancer son expérience novatrice”.

L’inventeur de ce Oud Taher Ben Souissi indique que le coup est bien inférieur à celui fait en bois et s’articule autour des 1000 dinars.

Tekiano

Print Friendly

Plus :  Actu   Kult   TopNews






  • Envoyer