L’animateur Alaa El Chebbi dans la ligne de mire des internautes après ses propos scandaleux

L’émission Andi Mankolek présentée par l’animateur Alaa El Chebbi sur la chaîne El Hiwar Ettounsi et qui traite des problèmes sociaux ne cesse de déclencher la polémique. Lors du dernier numéro diffusé vendredi 14 octobre 2016, l’animateur a accueilli un jeune homme et sa soeur, encore mineure, qui a été violée par des proches.

alaa-el-hiwar-viol

L’animateur Alaa El Chebbi a accusé la jeune fille violée (de surcroît mineure lors de son agression) qui se trouve actuellement enceinte d’avoir commis une grosse faute et que cette situation pourrait se régler en épousant son agresseur. Il lui a également suggéré de demander pardon à son père qui l’a chassé de la maison après avoir appris qu’elle était enceinte.

Choqués, plusieurs internautes tunisiens ont lancé une campagne contre l’animateur intitulée « Si Alaa le mariage ne corrige pas le viol » jugeant ainsi scandaleux le fait que les agresseurs ne soient pas jugés mais surtout le fait que l’animateur se permette de suggérer ce genre de solution. Ils ont invités les facebookers à faire du bruit autour de cette affaire en partageant les affiches:

Une page Facebook intitulée Epouse ton violeur, dit-il. On se voit au tribunal, lui répondons-nous. a lancé une plainte contre Alaa Chebbi et ont invité les internautes à envoyer des mails aux délégués à la protection de l’enfance…

alaa-groupe-plainte

Les membres du collectif Nissa Al 46 appellent au boycott de la chaine Elhiwar Ettounsi:

je boycotte el hiwar

 

Ils ont également demandé à ce que la HAICA intervienne pour surveiller ce genre d’émissions qui peuvent encourager les agresseurs à poursuivre leurs crimes en toute impunité et obliger les victimes à faire profil bas.

A l’heure actuelle, les victimes de viol en Tunisie peinent à obtenir justice mais sont également accablés sous le poids des pressions familiales, les tabous et les failles dans la législation qui permettent aux auteurs du viol d’échapper à des poursuites notamment en épousant la victime…

Des mesures sérieuses devraient être prises à l’encontre de ces programmes dans lesquels cette victime s’est retrouvée dans la place de l’accusée et la pression qui a été faite pour qu’elle camoufle cette agression et accepte d’épouser son agresseur… et tout cela dans un souci d’augmenter l’audience.

Tekiano

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Medias   Ness   TopNews






  • Envoyer