Les Tunisiens vus par Google

Nous reconnaissons tous l’importance qu’a prise Internet dans notre vie quotidienne. Seulement, il est difficile de déterminer l’usage que l’on en fait. Les Tunisiens l’utilisent-ils plus pour tchater, pour télécharger de la musique, ou pour s’informer et se documenter ? Quelques outils existent, pourtant, qui nous permettront d’avoir une perception plus juste de ce que recherchent nos compatriotes sur le net.

Google Trends est un produit concocté par les laboratoires du moteur de recherche numéro un au monde. Cet outil permet de connaître la fréquence des requêtes effectuées par les utilisateurs de Google aux quatre coins du monde. Il s’agit d’un simple graphique, avec en abscisse l’échelle du temps, et en ordonnée, le nombre de fois où la requête a été effectuée. Mais la surprise du chef, c’est le classement par pays, qui mettra en évidence les nations les plus friandes en informations sur tel ou tel sujet. Une hiérarchie qui bousculera beaucoup d’idées reçues. On apprendra, par exemple, que les Tunisiens sont les plus nombreux au monde à rechercher des informations sur l’informatique ! En tapant ce mot-clé dans la barre de recherche de Google Trends, on a en effet l’agréable surprise de constater que notre pays est le leader absolu en termes de nombre de recherches sur ce thème. On est suivi par les Algériens, les Marocains sont en troisième place. Les Français arrivent loin derrière avec leur quatrième position. Une précision s’impose toutefois, il s’agit évidemment de recherches effectuées en langue française. Sur le terme «économie», c’est la même hiérarchie qui s’établit. Nous sommes toujours les leaders.

Le même scénario se répète, à peu de choses près, sur la requête «technologie». La Tunisie est toujours en tête, avec le voisin algérien qui la talonne, puis le Maroc. La nouveauté, ici, réside dans le fait que ce sont les Tchèques et non les Français qui sont quatrièmes. La France se contentera de la cinquième place. L’électronique ? Ne cherchez plus. C’est une fois de plus les Tunisiens, qui remportent la médaille d’or. Suivis des Algériens, des Français, et des Marocains, bon quatrième.

Les villes dont sont originaires les internautes sont classées à leur tour. Et pour le terme «électronique», c’est Tunis la locomotive. Le Québec est second. Sur la requête «physique», ce sont nos frères algériens qui nous dépassent, on se contentera de la place du dauphin. Les Marocains seront troisièmes, les Français quatrièmes. Les Algériens, eux, jouent les premiers rôles quand il s’agit de la requête «logiciel», suivis des Tunisiens.

Il est intéressant de constater que sur cette multitude de thèmes scientifiques, les Tunisiens, comme leurs frères maghrébins, font preuve (c’est Google qui le dit) d’une soif de s’informer sans pareille. Google Trends a donc le mérite de démentir ceux qui croyaient que les Tunisiens ne se servent du Net que pour des futilités. Quoique, sur le mot-clé «tchat», ce sont toujours nos compatriotes qui sont en tête.

Print Friendly, PDF & Email

Plus :  Net






  • Envoyer